Archive

Articles taggués ‘outils’

Mix-IT Lyon : Atelier « Le JavaScript du futur au bout des doigts »

Marty, il te faut penser en 4 dimensions !

Emmett Brown, Hill Valley, 1955

1319634128

 

C’est à partir de ce postulat que j’ai réalisé l’atelier pour le Mix-IT, conférence qui se tiendra à Lyon du 16 au 17 avril. Car tout comme pour HTML5 il y a quelques années (vous pouvez voir les slides du séminaires), je me suis penché sur une question fondamentale : oui ou non devons-nous nous lancer dans l’aventure de ES6 / ES2015 ?

Ces termes, vous avez certainement eu à les entendre en écoutant les nouvelles autour d’Angular 2.0, de React, ou de la naissance de frameworks comme Aurelia, frameworks qui se basent sur les nouvelles normes EcmaScript. De ce fait, moi développeur JavaScript, que dois-je me poser comme questions afin de réaliser une application JavaScript du futur ?

Je devrais peut-être savoir :

  • Quelles fonctionnalités EcmaScript sont présentes au sein de nos navigateurs ?
  • Devons-nous mettre en oeuvre des polyfills ?
  • Quels outils utiliser ?

En somme, l’objectif de cet atelier est à la fois de montrer de quoi l’avenir sera fait, mais aussi et surtout ce qu’il faut savoir et mettre en oeuvre afin d’y arriver.

 Save the date

Je vous propose plus de renseignements sur l’atelier sur le site de la conférence et vous donne rendez-vous le jeudi 16 avril de 12h30 à 14h30.

Retrouvez également le programme de la conférence Mix-IT 2015.

 

On aime, on partage #45

Bienvenue dans la série « On aime, on partage » de Viseo Technologies ! Chaque semaine retrouvez les meilleurs articles du web issus de notre veille technologique.

Evènements

Getting Git Right à Paris

Apprenez comment Git décuple les possibilités pour les développeurs, rationalise le flux de développement et favorise le travail d’équipe. Ca se passe le 4 décembre après-midi et c’est Atlassian qui régale.

Agilité

Un site dédié à LeSS

Bas Vodde a annoncé la mise en ligne d’un site dédié à Large Scale Scrum (LeSS).

DotNET

Microsoft verse .NET en Open Source

Lire la suite…

Configurer Grunt pour votre premier build en javascript

Introduction

Dans le précédent article, je présentais Grunt d’un point de vue fonctionnel, sans rentrer dans les détails techniques. Ce second article va donc s’intéresser plus directement à l’installation et à la configuration de Grunt pour parvenir à réaliser ses tâches et workflows personnalisés afin de faciliter au mieux le développement du projet. Plus tard, un troisième article vous apprendra comment définir vos propres tâches complexes.

Pour des raisons pratiques, nous allons utiliser comme fil rouge la mise en place des workflows d’une application web présente sous la forme d’une unique page index.html avec du javascript et du CSS.

 

Mise en place

Prérequis

Pour ceux qui n’ont jamais eu l’occasion de travailler avec Node.js / npm, nous allons voir comment les installer. Le mieux serait de l’installer en téléchargeant la dernière version sur le site officiel. Cependant, vous pouvez également l’installer rapidement via votre gestionnaire de paquets si vous être sous un OS Debian-like (pour les autres, voir ce tutoriel), même s’il ne s’agira pas forcément de la version la plus à jour :

Le package npm sera installé automatiquement avec. Il s’agit du gestionnaire de paquets de Node.js. Il va nous permettre d’installer très simplement des tâches Grunt qui sont pour la quasi-totalité référencées sur npm. Il faut savoir qu’il existe deux façons d’installer un package :

  • en global avec npm install -g nomDuPackage, ce qui le rend accessible partout sur votre ordinateur
  • en local avec npm install nomDuPackage, ce qui va l’installer dans un sous-dossier node_modules.

Pour exécuter un fichier javascript avec Node.js, il suffit d’utiliser la commande node monFichier.js.

Lire la suite…

Categories: Web Tags: , , , ,

On aime, on partage #11

Bienvenue dans la série « On aime, on partage » d’Objet Direct !
Chaque semaine retrouvez les meilleurs articles du web issus de notre veille technologique.
 
 
 
 

Agilité:

What’s the point in points ? Agile estimating with dinosaurs and bees

Encore un petit article concernant l’estimation dans un contexte agile. L’auteur aborde ici ses raisons à l’utilisation de points plutôt que d’heures, sa manière de procéder (avec des dinosaures !!!) ainsi que quelques mots concernant la suite de Fibonacci.

Bien que incomplet à mon goût, cet article s’avère une intéressante introduction à l’estimation en points.

http://agile.dzone.com/articles/what%E2%80%99s-point-points-agile


Tribune libre :

The Top 5 Debugging and Diagnostic Rules for Prrogramming

Je débug, tu débugue, il daibug (dsl pour les bugs de conjugaison :o) …qui n’a jamais eu à se plonger dans le code en mode débug afin de résoudre un problème ?

Cependant, la tâche peut s’avérer (très … très … très) ardue et nécessite une certaine rigueur si l’on ne veut pas gâcher du temps en s’y prenant n’importe comment.

Dans l’article qui suit l’auteur nous fait part de 5 règles qui lui permettent d’optimiser ses sessions de debugging : “oups c’est ma dernière modif”, “hhhmmm non reproductible”, …

http://java.dzone.com/articles/top-5-debugging-and-diagnostic


The Tech Industry’s Darkest Secret: It’s All About Age

Que se passe-t-il pour un développeur qui a dépassé la quarantaine, dont le salaire a beaucoup évolué et qui est amené à de nouveau chercher un emploi ? C’est dur, très dur. Les employeurs préfèrent embaucher un profil inexpérimenté mais qui apprendra vite plus qu’un senior et qui coutera moins cher. L’auteur démontre pourtant les avantages à employer un profil confirmé. Ils sont plus pragmatique et loyaux et savent travailler en équipe. Vivek Wadhwa donne ensuite 4 pistes pour rester dans le coup pour une recherche d’emploi : diversifier son expérience vers du management ou de l’architecture, devenir son propre patron, garder ses compétences au top et surtout, si vous voulez rester dans le développement, être bien conscient que les dés sont pipés en faveur des jeunes :plus vous gagnez d’expérience, moins vous gagnerez d’argent …

http://www.linkedin.com/today/post/article/20130422020049-8451-the-tech-industry-s-darkest-secret-it-s-all-about-age



Merci à nos contributeurs de la semaine : Benjamin Marron et Mathieu Laurent.

Categories: On aime, on partage Tags: ,

DevOpsDays Paris 2013 : Bilan d’une conférence réussie

Un peu plus d’un mois après le passage de DevOpsDays les 18 et 19 avril à Paris, il était temps pour moi de faire un petit bilan à froid de cette conférence. DevOpsDays a pour ambition de promouvoir le mouvement devops, dont le concept est de favoriser la collaboration des équipes de développement (Dev) et d’exploitation (Ops). Afin d’avoir plus de détails sur devops et sur mes attentes concernant cet événement, je vous invite à lire mon précédent billet.

Le courant DevOps est intimement lié à l’Agilité. Mes connaissances dans ce domaine se limitant seulement à quelques notions, je voyais les DevOpsDays comme une double opportunité : celle de découvrir le mouvement DevOps, mais aussi d’en apprendre plus sur les enjeux et les bienfaits des méthodologies agiles.

Lire la suite…

DevOpsDays Paris 2013 : La conférence placée sous le signe du développement et de l’exploitation

Logo DevOps Days

 

DevOpsDays est un événement dédié à la culture DevOps qui existe depuis 2009. Après être passé par une quinzaine de villes du monde entier (New York, Londres, Tokyo…), DevOpsDays arrive à Paris pour la première fois les 18 et 19 avril prochains. Encore assez peu connu, cet événement commence à se construire une renommée mondiale.

Qu’est-ce que le mouvement DevOps ?

DevOps est un terme issu des mots anglais Development (Dev) et Operations (Ops). La culture DevOps est une nouvelle tendance très porteuse, particulièrement dans le monde de l’agilité. Son principe initial est de faciliter la coopération des équipes de développement et d’exploitation dont les intérêts divergent parfois, ce qui nuit au bon fonctionnement d’une entreprise. Plus globalement, DevOps a pour objectif de mettre les technologies IT au service de l’entreprise pour une meilleure organisation et coopération entre les équipes.

Pour preuve des promesses que ce mouvement offre, de nombreux acteurs majeurs du web adoptent déjà les principes DevOps comme Google, Amazon, Yahoo…

Lire la suite…

Analyser à distance votre application Web Mobile

Afin de cibler un public plus large – généralement iOS et Android – nombre d’entre nous avons décidé de nous lancer dans la création d’applications Web mobile.

L’outillage est souvent vu par les développeurs comme un point faible du Web Mobile par rapport à des approches de développement plus traditionnelles : Objective C ou Java. Comment par exemple déboguer et analyser une application qui s’exécute sur le mobile ?

En effet, bien que les smartphones et les tablettes utilisent très massivement le moteur de rendu Webkit (à l’exception de Windows Phone), ces derniers le configurent de manière différente. Ainsi, certaines fonctionnalités de HTML5/CSS3 sont désactivées, ou encore le comportement des pages peut varier.

Pour ma part, avant d’utiliser Weinre, je commençais par tester mon application dans Google Chrome en mode non sécurisé (désactivation de la sécurité cross-domain, accès aux fichiers locaux) et  en exploitant les nombreux outils et plugins de Chrome. Pour avoir la sensation d’être sur un mobile, j’incorporais mon application dans un template représentant un smartphone.

Enfin, je terminais mes tests en lançant l’application sur les différents émulateurs et simulateurs. Néanmoins, quand l’affichage n’était pas satisfaisant, j’étais obligé de modifier HTML, CSS et JavaScript souvent en tâtonnant et de recommencer les tests jusqu’à trouver la solution : ce qui était long et fastidieux.

Heureusement pour nous, un outil vient nous aider : Weinre !

Cet outil est intégré dans la solution Cloud de PhoneGap. Il permet d’analyser son application Web à distance ! Et cela très facilement ! Pour cela, rien de plus simple, télécharger le projet puis taper la commande suivante :

java -jar "DIRECTORY_PATH\weinre.jar" -httpPort 8081 -boundHost -all-

A partir de là, vous pouvez ouvrir sur votre navigateur de bureau deux liens :

Ensuite, il suffit d’ajouter ce bout de script en bas de votre page HTML (dans le tag BODY, évidemment) :

<!– —————————————————————— –>

<!– ————————– Weinre Part ————————— –>

<!– ——————— For debugging —————————— –>

<script type= »text/javascript » src= »http://youripaddress:8081/target/target-script-min.js#anonymous »></script>

<!– —————————————————————— –>


Et voilà ! Désormais, c’est à vous de jouer !

En vous rendant sur le lien http://127.0.0.1:8081/client/, vous ferez alors une liste de liens. Elle correspond aux pages qui se sont connectés sur notre serveur Weinre.

Nous pouvons cliquer sur l’un des liens et alors nous pourronsons naviguer dans l’explorateur de DOM et de CSS, le gestionnaire de ressources et la console JavaScript.

Et ce qui est pas mal, c’est que lorsque nous inspectons un élément DOM, l’élément est en surbrillance sur la page à distance !

Voilà comment installer et utiliser un outil tout simple qui va nous faciliter la vie.