Archive

Articles taggués ‘flex’

Soirée What The Flex

Quand les Tontons Flexeurs – communauté Flex française – organisent une soirée, j’essaie autant que faire se peut d’y aller. Quand en plus, l’actualité Flex est à ce point mouvementée que Michaël Chaize est de la partie et que l’invitation mentionne « pizzas/bières », je ne pouvais vraiment pas ne pas en être!

C’était donc hier soir, à la Cantine, avec pour objectif de faire une grande remise à plat des évènements qui ont bouleversé le monde Flex ces dernières semaines.

C’était surtout l’occasion de parler de la grosse erreur (que dis-je, du « cataclysme ») de communication de la part de la direction d’Adobe (voir le fameux article du 9 novembre), à savoir l’annonce de l’arrêt du support du Flash Player sur mobile, et la réorientation stratégique vers HTML5. Et bien sûr panser les blessures de la communauté Flex en regagnant la confiance de tout ce petit monde…

Explications.

Lire la suite…

Categories: Mobile, Web Tags: , , , , , ,

Coding dojo Flex Mobile : Presentation Model

Le deuxième coding dojo sur Flex Mobile a eu lieu hier soir dans les locaux d’Objet Direct Grenoble.

Contexte fonctionnel :

  • Flickr via son API avec des scénarios utilisateurs de recherche par mots clés et d’affichage de résultats.

Objectifs :

  • Utiliser le SDK Flex 4.6 sorti récemment en release candidate
  • Définir une architecture logicielle telle qu’on pourrait en avoir besoin sur des applications plus conséquentes. En l’occurrence, nous sommes partis sur une architecture reposant sur le presentation model, de l’injection de dépendances avec le framework Swiz
  • Refactorer le code du dojo précédent en suivant l’architecture précédemment définie (nous nous étions arrêter à la green phase)
  • Profiler l’application dans cette architecture

Les conditions du dojo :

  • 4 développeurs
  • un écrivain qui tourne toutes les 10 minutes
  • durée : 4 heures, incluant une pause repas

Rétrospective :

  • Les plus de la soirée :
    • Des objectifs remplis :)
    • Découverte de nouveau framework pour certain
    • Partage sur les bonnes pratiques (injection de dépendances vs évènement)
    • Plus efficace qu’au premier dojo : objectifs clairement établis avant la soirée, rythme imposé par le roulement de l’écrivain
    • Une bonne machine de développement (merci la DSI)
  • Les points à améliorer :
    • Une rotation de 10 minutes c’est un peu court pour l’écrivain, particulièrement quand il y a des échanges / débats
    • Pour l’instant, l’application tourne seulement sur un émulateur.

Les prochains évènements :

  • un prochain dojo dans 3 semaines
  • une présentation technique de ce qui a été réalisé lors de ces dojos
  • la mise à disposition des sources dans Codendi

Lancement du coding dojo sur Flex mobile

Dernièrement, Objet Direct a démarré une série de coding dojos sur le thème Flex et la mobilité.

Les objectifs :

  • prendre en main l’outillage
  • monter en compétence sur cette nouvelle technologie
  • évaluer les capacités de la plateforme
  • partager / apprendre collaborativement

Les conditions choisies :

  • une équipe de 4 personnes
  • un écran, un clavier, un vidéo projecteur
  • un objectif de séance partagé par tous

Rétrospective sur l’organisation :

  • Les plus de la soirée
    • Une application qui fonctionne ! C’est toujours bon pour le moral
    • Une bonne cohésion dans le groupe
    • Une bonne ambiance
  • Quelques améliorations à apporter
    • Définir un objectif en amont de la soirée afin de gagner en efficacité
    • Alterner plus fréquemment d’écrivain
    • Inciter l’écrivain à mieux décrire ce qu’il fait

Les prochains évènements :

  • Une deuxième soirée courant novembre
  • Une série d’articles techniques présentant les investigations menées
Categories: Actualités, Mobile, RIA Tags: ,

Retour sur le Flex User Group du 7 Juin 2011 à Lyon

C’est le mardi 7 Juin que s’est déroulé la 2ème édition du FUG Lyonnais, rendez-vous des flexeurs (et autres curieux) de la région, et j’y étais! Pour rappel, cet événement totalement gratuit est organisé par Fabien NICOLLET, merci à lui et je vous invite à jeter un coup d’œil sur son blog si vous ne le connaissez pas déjà.

Au programme des festivités:

  • rétrospective des activités d’Adobe depuis le dernier FUG (début Mai) concernant la plate-forme Flex;
  • présentation de la librairie application Parsley par LaFabrick;
  • apéro.

Rétrospective:

Globalement Adobe se concentre sur le développement sur mobile/tablette et sur les perfs, avec l’arrivée d’une version 4.5.1 sortie aujourd’hui proposant des optimisations sous Android et surtout le support d’iOS/BlackBerry pour les projets Flex. D’ailleurs, d’après Fabien les performances sont au rendez-vous sur iOS (il a accès aux pre-releases lui hehe,  Adobe annonce du x4), parfois supérieures à celles sur Android!

On note aussi la volonté d’accélérer les mises-à-jour côté outillage (FlashBuilder, Catalyst etc.), avec l’ajout de versions « mineures » gratuites tous les trimestres venant s’ajouter aux versions majeures annuelles et payantes.

Enfin, on a eu droit à une vidéo de la prochaine version du « next-gen » profiler de Flash Builder. Ce dernier permet une visualisation temps réel du framerate de l’application, de la charge CPU/GPU, du nombre d’instructions par frame, des zones de rafraîchissement de l’application et plus encore. On a même droit à une note globale sur 100 évaluant la constance du framerate depuis le lancement. Le plus fort est qu’on peut l’utiliser pour profiler n’importe quelle application, même en dehors de Flash Builder sur une application en production par exemple.

Présentation de Parsley:

Elle s’est déroulée en 3 étapes:

  • présentation générale avec comparaison avec les concurrents (Swiz, Mate…);
  • partie théorique sur les principes mis à œuvre par Parsley (IoC & DI notamment)  et son fonctionnement/architecture globale;
  • partie plus pratique avec cas d’utilisation appuyés par du code.

Tout comme Swiz (le framework que j’utilise personnellement), Parsley propose un ensemble d’outils permettant de structurer le code. Après, libre au développeur d’opter pour une approche plutôt qu’une autre. Celle retenue par LaFabrick et utilisée lors de cette présentation est l’approche Presentation Model.

Parsley semble bien adapté aux gros projets. Il permet par exemple d’injecter des propriétés issues de fichiers de configuration externe directement au runtime. De plus, l’ensemble des interactions entre les différentes entités de l’application peuvent être décrites dans un ou plusieurs fichiers mxml distincts, permettant une vue globale et rapide de la mécanique interne de l’application.

Apéro:

Pour finir j’ai pu échanger avec d’autres flexeurs travaillant sur des projets très variés allant du client lourd type compta-gestion au projet actionscript pur fortement orienté composant graphique, en passant par la mobilité. Il est clair que la tendance mobile et tablette s’accentue et certaines entreprises commencent à investir. Il y avait aussi une licence Flash Builder 4.5 Premium à gagner sous forme de tirage au sort mais je n’ai pas été l’heureux élu :(

Le prochain rendez-vous reste à définir mais ça sera courant septembre, avis aux amateurs!

Categories: Actualités, RIA Tags: ,

Adobe Flex SDK & Flash Builder disponibles en version 4.5

Adobe vient de rendre publique la dernière version de leur SDK Flex ainsi que leur IDE, à savoir Flash Builder, tous deux passant en 4.5.

Concernant le langage Flex, cette nouvelle mouture se concentre sur trois aspects:

  • La maturité de l’architecture Spark, en proposant des versions Spark d’anciens composants comme la Datagrid, l’Image ou les Validators, et en ajoutant des nouveaux tels que les Forms ou les Formatters;
  • Le développement sur plate-forme mobile, avec l’arrivée du runtime AIR 2.6 supportant officiellement Android, la version 2.7 est prévue courant Juin ajoutant iOS et Blackberry PlayBook (dispo en RC1);
  • L’amélioration du développement d’applications à grande échelle, avec de nombreuses optimisations et une interaction plus poussée avec Flash Catalyst CS 5.5.

On notera aussi le support de l’Open Source Media Framework en v1.0 (ajoutant notamment le video HTTP streaming), ainsi que le moteur de rendu open source du texte des composants Spark, le TLF, qui passe en v2.0 et des améliorations apportées au compilateur (consommation mémoire en baisse et vitesse en hausse, c’est rassurant ^^).

Au sujet de Flash Builder, au programme des nouveautés les plus intéressantes:

  • Le développement sur plate-forme mobile et multi-écran, avec support de Google Android;
  • Amélioration des fonctions d’aide à la programmation, avec l’ajout de nouveaux templates de génération de code à la volée, autocompletion des metadata etc.;
  • Meilleure interopérabilité entre FB et Catalyst, avec un workflow bidirectionnel;
  • L’ajout d’une version PHP intégrant le framework Zend 8.

D’ailleurs Serge Jespers, développeur évangéliste Adobe, en parle très bien dans cette petite video de présentation sur Adobe TV.

Côté tarif, parce que cette partie est souvent occultée, il faut compter 189€ HT pour une version standard (39€ la mise à jour depuis FB v4 et 79€ depuis FB 3), et 519€ HT pour la version Premium (39€ la mise à jour depuis FB v4 Premium et 229€ depuis FB v3 Pro).

Il existe déjà de nombreux tutoriels concernant Flex 4.5 et l’utilisation de Flash Builder 4.5/Catalyst CS 5.5. J’invite donc les intéressés à  se rendre sur le Flex Developer Center et Adobe TV afin d’en savoir plus.

Categories: Actualités, Mobile, RIA Tags: ,

Tracer une communication Flex

Je développe une application Flex avec mon environnement de développement : tout va bien. En cas de problèmes, je peux poser des points d’arrêt, débugger dans mon IDE préféré.

Vient ensuite le temps du déploiement sur un serveur : premier réflexe, je teste l’application depuis mon navigateur. L’application se charge : l’écran d’accueil, un écran de login, est affiché. Tout va bien.

Je tente de me loguer, avec un premier échange de données entre le client Flex et le serveur. Et là, c’est le drame : rien ne se passe, néant, nada …

Une première piste est de trouver un moyen d’identifier les échanges avec le serveur. Des outils tels que Fiddler ou Ethereal vont permettre de monitorer ce qui se passe (ou ce qui ne se passe pas). Quelques données à vérifier :

  • l’URL  de requête envoyée : correspond-elle à l’URL configurée sur mon serveur back-end ?
  • contenu de la requête
  • code et contenu de la réponse retournée par le serveur

J’apprécie particulièrement Fiddler qui est bien intégré dans FireFox par l’ajout de l’addon FiddlerHook.

Quelques nouveautés Adobe

christophe_coenraetsMardi 10 Novembre dernier, dans les locaux d’Adobe au Trocadero, Christophe Coenraets (un évangéliste d’Adobe) nous a présenté trois nouveautés Flex 4, à savoir l’intégration de BlazeDS avec le framework Spring, le Model Driven Development avec LiceCycle Data Services 3, et enfin l’outil LiveCycle Mozaïc.

Voici donc un petit retour sur ce séminaire de 2h mené d’une main de maître par Christophe.

Adobe a récemment travaillé avec SpringSource pour faciliter l’intégration de BlazeDS (un framework pour la communication Flex/Java J2EE) avec le framework Spring. Christophe a réalisé plusieurs démos en live sur la différence avec/sans l’intégration Spring de BlazeDS. Différence nettement visible, puisqu’il s’agit de supprimer les fichiers de configuration de BlazeDS et d’allouer cette configuration à Spring, soit via la déclaration classique en XML, soit via les annotations Java5 directement dans les fichiers à exposer au client Flex (solution conseillée). La gestion de la sécurité d’accès à ces objets/méthodes passe également par Spring.

Deuxième sujet, le plus intéressant pour nous: le Model Driven Development grâce au serveur payant LiveCycle Data Services 3 (sortie officielle dans les prochains jours). Il sera maintenant possible de générer des interfaces Flex à partir du modèle, depuis une nouvelle perspective Eclipse, ou même de modifier ce modèle objet, poser des propriétés conditionnelles, des validations automatiques, des filtres, rendre des relations bidirectionnelles, etc.

L’outil génère ainsi la couche service à partir du modèle objet défini sous Eclipse, le déploie sur le serveur LiveCycle, et le connecte à l’interface Flex, tout cela en quelques clics. Pour vous faire une idée des possibilités, une vidéo de démonstration (la même qu’au séminaire):  http://coenraets.org/blog/2009/09/flex4mdd/

Enfin, dernier sujet abordé, LiveCycle Mozaïc, en cours de développement. Outil totalement inconnu pour moi, Christophe nous a présenté son intérêt, sans entrer dans les détails techniques (malheureusement). Mozaïc permet de connecter plusieurs applications Flex ou Web entre elles, sans qu’elles ne se « connaissent » auparavant. Chaque application est en fait une tuile, et l’ensemble des tuiles est affiché sur un dashboard interactif, et communique via Mozaïc.

Exemple: une tuile Flex permet de lister nos parts en bourse, une seconde tuile affiche le site salesforce avec le détail de l’action sélectionnée sur la première tuile. L’utilisateur choisit les tuiles qu’il souhaite faire collaborer. Techniquement, Mozaïc permet d’exposer certaines propriétés d’une application aux autres, et « d’écouter » (au sens « être prévenu de ») tout changement de valeur sur la propriété d’une autre application externe.

En résumé, la grande nouveauté est bien sûr le Model Driven Development, très prometteur. L’intégration BlazeDS/Spring est maintenant grandement facilitée, et Mozaïc permettra à l’avenir de faire collaborer plusieurs applications Flex/web entre elles.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas !

Flash Sur iPhone ?!

D’après Adobe, ce devrait être possible en fin d’année, une confirmation à demander lors du séminaire Flex coorganisé entre Objet Direct, Xerox et Adobe courant octobre…

Lire l’article trouvé sur linformaticien.com

Flex, technologie incontournable du Web 2.0

3 nouveaux séminaires techniques organisés par Objet Direct, en partenariat avec l’éditeur Adobe et XRCE (Xerox Research Centre Europe) : présentation de l’écosystème Flex, retours d’expérience sur la techno et la plateforme Adobe Flash et démonstrations RIA, multimédia, embarqué, temps réel, supervision, 3D…

Comment intégrer Flex de manière industrielle au sein de vos applications ou de votre SI ? Quelles incidences sur les tests unitaires, l’intégration continue, les métriques de qualité du code ? Quels composants sélectionner pour construire votre architecture Flex ? Comment se positionne Flex sur son marché ? Sur quels types d’applications utilise-t-on avantageusement Flex ? 

=> le 15 octobre à Lyon, le 22 octobre à Paris, le 26 novembre à Grenoble, 9h-11h30 (accueil petit déjeuner)
Evénements gratuits, sur réservation ferme.
En savoir plus et s’inscrire en ligne sur le site d’Objet Direct.

Categories: Actualités, RIA Tags: , , ,

Quoi de neuf dans Flex 4 beta et Flash Builder 4 beta ? (suite)

Comme annoncé dans mon précédent article, voici une description des nouveautés/caractéristiques principales amenées par Flash Builder 4:

  • Son nom a changé, pour sonner plus « flashy », car il aurait du s’appeler Flex Builder 4 (du nom de son prédécesseur). Cela  pour devenir l’environnement de développement de la plateforme Flash
  • Echanges simplifiés entre la partie design et le code « entreprise » grâce à Catalyst : nouveau logiciel « passerelle » permettant de définir les composants et leurs interactions à partir des éléments graphiques produits sous la Creative Suite (Photoshop, Fireworks ou Illustrator en version CS4) et ceci sans écrire de code. Le code généré peut ensuite être intégré sous Flash Builder
  • Développement orienté données
    • Simplification de la description des services utilisés par le biais d’une zone dédiée dans l’éditeur
    • Simplification du binding sur un composant graphique par le biais de drag&drop
    • La gestion des données au sein de l’éditeur est de bien meilleure facture qu’auparavant: création de code de paging, ou encore génération des fonctions de CRUD
  • Productivité et test
    • Le debugger a été amélioré: il incorpore désormais un évaluateur d’expression ainsi que des breakpoints conditionnels (pour les features les plus importantes)
    • Le refactoring permet désormais de renommer/déplacer une classe sans se soucier de son usage (fini le Ctrl+Shift+G)
    • Génération automatique des getter et setter ainsi que des gestionnaires d’events (c’est surtout ce dernier qui est apprécié car les getters/setter en AS ne sont pas très utilisés)
    • Info bulles affichant la doc ASDoc
    • Un TCP/IP monitor dédié (monitoring des connexions réseau, plus besoin de passer par Firebug ou Wireshark)
    • Le support de Flex Unit « à la sauce JUnit » complètement intégré à l’IDE

Sources principales:

(Article écrit avec l’aide de Rémi Patriarche)

Categories: RIA Tags: , , ,