Accueil > Actualités, Méthodes Agiles > Viseo, sponsor du Global Day of Code Retreat à Lyon

Viseo, sponsor du Global Day of Code Retreat à Lyon

Cette année encore, Viseo est le sponsor officiel du ‘Global Day of Code Retreat’ Lyonnais, qui aura lieu le samedi 15 Novembre 2014, auquel je participerai en tant que co-facilitateur (aux côtés de Charles et Gautier).

Le GDCR, Qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’abord d’un événement annuel mondial (170 villes participantes). En France, vous pouvez participer à l’événement à Paris, Toulouse, Bordeaux et Lyon.

Pour Lyon, l’événement est porté par des associations locales : CARA Lyon, MUG Lyon, Lyon.rb, Lyon JUG, etc…

Lors de cette journée, vous allez vous entraîner à coder selon les meilleures pratiques connues.

Les exercices mettent en pratique les principes fondamentaux de la programmation objet (SOLID, DRY, KISS, etc…) et autres ‘Best Practices’ dont celles issues d’eXtreme Programming (TDD, Pair Programming, etc…),  termes bien connus de tous mais, malheureusement, souvent malmenés dans nos projets de tous les jours. 😉

Pourquoi devrais-je y participer ?

Tout d’abord, cet événement s’adresse à toutes les populations de développeurs :

  •  Les juniors voient des cas pratiques de sujets dont ils connaissent la théorie : encapsulation, polymorphisme, héritage, etc… Mais comment les appliquer correctement ? Comment sait-on lorsque l’on ne respecte pas l’un de ces principes ?
  • Les seniors ont l’occasion de confronter et challenger leurs pratiques. Souvent, on s’aperçoit que nos habitudes et automatismes de codage ne sont pas les meilleurs.
  • C’est ouvert à tous les langages : lors de la dernière édition Lyonnaise C++, Python, .Net, Java, Ruby et PHP se côtoyaient joyeusement.

Donc quel que soit votre niveau actuel, vous devriez pouvoir améliorer votre code après avoir participé à cet événement.

C’est aussi une occasion idéale pour sortir de votre ‘zone de confort’ et aller jeter un œil à ce que font ‘les autres’, dans des langages et sur des IDE que vous connaissez peu.

Quelle forme ça prend ?

Le GDCR se caractérise par son format particulier : la journée est découpée en 5 ou 6 itérations de 45 minutes où vous travaillez en binôme pour résoudre un problème relativement simple en vous efforçant d’écrire le meilleur code possible.

Traditionnellement, l’exercice en question est le jeu de la vie de Conway. Cependant, sa résolution n’est pas la priorité : les développeurs doivent d’abord se concentrer sur la qualité de leur code, pour l’améliorer à chaque itération.

Pour les aider dans cette démarche incrémentale, les ‘facilitateurs’ imposent de nouvelles règles avant chaque itération (TDD obligatoire, pas plus de 5 lignes par méthode, objets immuables seulement, etc…). Cela permet de pointer du doigt nos mauvaises habitudes, petit à petit, et de les rectifier.

D’où ça vient ?

Ce format, consistant à répéter un exercice simple jusqu’à le maîtriser vient dans la continuité des ‘Coding Kata’.

coding kata

Les techniques avancées demandent de la pratique !

 

Voici comment l’inventeur du terme, Dave Thomas, présente la chose :

Comment devenez-vous sportif de haut niveau ? Bien sûr, la condition physique et le talent vont aider. Mais ce qui fait d’un sportif un grand athlète, c’est essentiellement les heures et les heures qu’il passe à s’entrainer, tous les jours

Pourtant, dans l’industrie logicielle, on prend des développeurs ne connaissant ‘que’ la théorie et on les envoie directement sur des projets réels, sans entrainement.

C’est un peu comme prendre un groupe de 11 enfants, et de leurs dires qu’ils ont deux mi-temps pour battre le PSG…

Dans le logiciel, on s’entraine et on expérimente en même temps que l’on fait notre travail, et c’est pourquoi nous faisons tant d’erreur sur nos projets.

Source : http://codekata.com/

 

Les coding kata sont donc de petits exercices pouvant être réalisés rapidement et répétés fréquemment. Ils sont des environnements idéaux pour s’entraîner et améliorer ses fondamentaux, tester de nouvelles techniques ou de nouveaux outils.

L’échec dans leur réalisation n’est pas un problème. En fait, c’est même plutôt une bonne chose ! En effet, l’échec nous donne un axe d’amélioration sur lequel travailler lors des itérations suivantes. Il nous sert également à déceler une pratique douteuse, que l’on sera moins enclin à reproduire, ou plus apte à percevoir dans du code réel.

Participer à l’événement est donc un bon moyen de se familiariser avec ce type d’exercice, que vous pourrez ensuite faire de vous-même (on trouve des exercices ‘prêt à l’emploi’ sur internet) ou lors d’un Coding Dojo, si vous préférez l’expérience de groupe. A noter que sur Lyon, le CARA en organise tous les mois.

Comment je participe ? combien ça coûte ?

Pour l’édition lyonnaise, les inscriptions se font ici. Les places sont limitées, mais il en reste quelques unes.

Pour les autres éditions, vous devrez vous référer au site officiel

Le prix du billet est d’environ rien du tout par personne, repas inclus :-) Merci les bénévoles, et merci le sponsor !

 

Voilà, maintenant vous n’avez plus d’excuses pour ne pas vous inscrire ! On vous attend, à samedi !

  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks


2 + = trois