Accueil > .NET, Méthodes Agiles > Software Craftsmanship et Coding Dojo aux Techdays 2015 !

Software Craftsmanship et Coding Dojo aux Techdays 2015 !

Pour la première fois en ces Techdays 2015 nous avons un atelier de type « coding dojo » animé par Bruno Boucard et Jean Laurent De Morlhon, deux software craftsmen expérimentés et reconnus dans leur domaine.

Pour être plus précis, cette session des Techdays a duré deux heures avec :

  • 30 minutes de présentation du software craftsmanship
  • 1h du coding dojo en question
  • 30 minutes de débriefing

Coding dojo ? Kesako ?

Le coding dojo est une rencontre de plusieurs personnes dans le but de participer collectivement à un exercice de programmation. Cet exercice est une résolution de problèmes appelé « kata » pour sa ressemblance avec ce que l’on trouve dans l’univers des arts martiaux sur les aspects de l’entrainement et de la répétition.

Le but est d’apprendre de nouvelles techniques et de partager les compétences avec les autres participants dans un esprit d’amélioration continue en pratiquant à petite dose mais régulièrement.

Le coding dojo se fait dans l’esprit de l’extreme programming (XP) avec souvent des approches type pair programming et TDD.
L’approche dojo est à contrebalancer avec les approches de formations classiques.
Si vous voulez apprendre un art martial vous allez pratiquer pendant 30 minutes / 1 heure toutes les semaines pendant 1 an ou 2 minimum.
Dans le cadre d’une formation au travail votre employeur va chercher environ une fois par an une formation sur 2/3 jours.
A votre avis, quelle approche est la plus efficace ? A chacun de juger. 😉

Dojo

Le coding dojo « Fruit Shop »

Le coding dojo proposé est une représentation d’un projet réel concentré en 6 itérations de 10 minutes ayant pour but de créer une caisse enregistreuse pour un vendeur de fruits.
Les itérations avancent et la complexité du produit final évolue, pas forcément dans le sens que l’on imaginait au début.
Ces itérations étaient parfois complètement interrompues par un « commercial » changeant les objectifs et priorités de l’itération mais sans changer la deadline … Comme dans la vraie vie !
Ce qui est très intéressant dans cette approche c’est que son exécution fait ressortir beaucoup de situations pouvant arriver dans un projet réel comme par exemple :

  • La difficulté de gérer le temps et la qualité dans un contexte aux deadlines tendues
  • Avoir essayé d’anticiper le futur et fait de l’over-design
  • A quel point la dette technique peut impacter des itérations futures
  • La difficulté de gérer le refactoring
  • La difficulté à faire du travail en équipe

Conclusion

Cette session découverte était vraiment enrichissante et ce type de méthode d’apprentissage mériterait d’être employé bien plus largement dans les communautés de développeurs.

Vous pouvez trouver les slides du Coding Dojo ici

Néanmoins ne téléchargez pas les slides juste pour les lire, exécutez plutôt le kata soit seul soit, et de préférence, avec des amis développeurs lors d’un coding dojo. 😉

Bruno Boucard et Jean Laurent De Morlhon travaillent aussi dans le coaching et les formations orientés sur la « transformation des développeurs en Software Craftsmen ». Si vous voulez en savoir plus vous pouvez vous rendre sur le site Learn to craft.

Pour aller plus loin sur les coding dojos je vous encourage à consulter le site codingdojo.org et le site manifesto.softwarecraftsmanship.org.
Et pour les lecteurs je vous conseille ce livre sur le Software Craftmanship :
The Software Craftsman: Professionalism, Pragmatism, Pride de Sandro Mancuso.

The Software Craftsman

Categories: .NET, Méthodes Agiles Tags:
  1. peter
    24/02/2015 à 19:20 | #1

    Hormi le clavier c’était une expérience intéressante. A refaire.

  2. Anthyme Caillard
    08/03/2015 à 12:40 | #2

    @peter
    Héhé, désolé pour ça ^^. A refaire aussi ! =)

  1. Pas encore de trackbacks


6 × = vingt quatre