Accueil > Java EE > Préparation et passage de la certification Pivotal Spring Professional

Préparation et passage de la certification Pivotal Spring Professional


Pivotal Certified Spring Professional
À travers cet article, je souhaite vous retranscrire comment j’ai préparé et réussi la certification Pivotal Spring Professional basée sur la formation Spring Core 3.2. Cet examen concerne le célèbre framework Java dont le développement est porté par Pivotal. Populaire en entreprise, il bénéficie d’une excellente réputation du fait des problématiques qu’il adresse et auxquelles il apporte une solution clé en main. 

J’ai pratiqué ce framework pendant des années avant de m’intéresser à la certification et contrairement aux idées reçues, la préparation de cet examen m’a apporté de réels éclaircissements tant sur le fonctionnement de Spring que sur son utilisation. Cet apprentissage s’adresse à mon sens à tout développeur Java étant initié au framework et qui a une bonne maîtrise du langage de programmation. 

Nous traitons ici de Spring Core et non des autres certifications éditées par Pivotal (Spring Intégration, Spring Web, etc). Bien que la formation apporte aux stagiaires toutes les connaissances nécessaires sur le framework, il est utile de passer la certification pour plusieurs raisons. Premièrement, les révisions permettent de revoir en profondeur toutes les notions abordées durant la formation et de mieux se les approprier. Deuxièmement, le fait d’être diplômé apporte un sentiment du devoir accompli et compense les heures investies en révision. Enfin, cette certification est reconnue en entreprise et apporte un gage de confiance sur les CV.

Je vais tout d’abord aborder la formation afin d’identifier son rôle et son importance avant de donner la méthode de révision qui m’a permis de valider la certification.  Je conclurai en expliquant mon expérience personnelle du passage de l’examen. 

Formation

Il faut savoir que pour pouvoir passer la certification Spring Professional, il est obligatoire de suivre la formation dans un centre reconnu et agrée par Pivotal. En France, le partenaire de Pivotal pour cette formation est Zenika, et vous pourrez donc suivre la formation dans les différentes villes où la société est implantée. Mais vous pouvez également solliciter Pivotal directement pour un format intra-entreprise si vous avez plusieurs collaborateurs à former

La formation se déroule sur 4 jours avec des journées bien remplies (comptez entre 9h et 17h30).  Le but de la formation est de parcourir le support édité et maintenu par Pivotal (400 pages, 2 slides par page). Le formateur déroule donc les chapitres en commençant par les bases jusqu’aux usages avancés. 

Bien que le support contienne la majorité des informations nécessaires au passage de l’examen, il faut savoir que le formateur complète chaque chapitre avec des informations qui peuvent s’avérer utiles (pour l’examen, mais surtout dans le cadre professionnel). Je vous recommande donc d’être attentifs aux remarques et de les noter pour vos révisions (pensez à inscrire le contexte des remarques afin de mieux comprendre vos notes). 

Le contenu porte sur les thèmes suivants :

  • container
  • AOP 
  • JDBC 
  • transactions
  • MVC
  • remoting 
  • security
  • JMS 

Ils sont séparés en chapitres et longuement détaillés par le formateur.

Pour chaque thématique, un ou plusieurs TPs (labs) sont dispensés. Vous disposez donc d’un poste fourni par l’organisme de formation sur lequel vous pourrez mettre en pratique les leçons. L’environnement est proposé sur une clé USB (STS -Spring Tool Suite, basé sur Eclipse – PDF et pages HTML pour les exercices – projets Maven pour chaque TP avec la solution associée) afin de vous permettre de ne pas perdre de temps et de rentrer dans le vif du sujet. Cette clé USB vous est offerte et pourra vous permettre d’installer sur votre propre matériel l’environnement pour vos révisions futures.

Je vous recommande de faire ces exercices avec sérieux et de noter toutes les difficultés rencontrées. Les points seront à réviser afin de ne pas vous handicaper pendant l’examen.

A la fin de la formation, vous procéderez en ligne à votre inscription à l’examen de certification. Votre formateur vous communiquera un code qui vous permettra de recevoir un voucher par email. Il vous le sera demandé lors de votre inscription au passage de la certification. Ce voucher est compris avec le prix de la formation et n’est valable que pour un passage.

Révisions

Pour les révisions, le point de départ doit être le support qui a été fourni pendant la formation. Il faut revoir l’ensemble du support de formation et vos notes prises pendant la formation. Je conseille également de revoir les TPs, notamment sur les parties que vous avez moins l’occasion de mettre en oeuvre sur vos projets.

Examens blancs

Ensuite, pour bien préparer l’examen, je conseille de faire des examens blancs. Il en existe quelques-uns sur internet (gratuits ou payants). Celui qui m’a vraiment aidé est le suivant : http://javaetmoi.com/wp-content/uploads/2012/02/spring-certification-3-mock-exam-antoine.pdf

Les questions sont proches de ce que j’ai retrouvé pendant l’examen et la formulation est identique (ça permet de s’habituer à lire les questions et à perdre moins de temps par la suite). À titre d’exemple, voici les questions qui étaient similaires voire identiques pendant mon examen (je les donne à titre indicatif sachant qu’il n’y a jamais deux sessions d’examen identiques) :

1 / 2 / 3 / 4 / 6 / 8 / 10 / 11 / 15 / 19 / 20 / 22 / 23 / 26 / 28 / 35 / 36 / 37 / 38 / 39 / 42 / 46 / 47 / 48

Comme vous pouvez le voir, près de la moitié se sont retrouvées dans mon examen. Cet examen blanc m’a donc permis de préparer correctement la certification. 

Lorsque vous faites cet examen blanc, il est important de comprendre les questions non réussies afin de ne pas refaire les même fautes pendant l’examen. Les erreurs permettent d’améliorer ses connaissances sur le framework : lorsque je ne répondais pas correctement à une question (réponse fausse ou incomplète), je reprenais le chapitre dans le support de formation ainsi que dans mes notes et je tentais de comprendre ce qui m’a manqué pour répondre correctement.

Conseils

Posez-vous également d’autres questions telles que :

  • Est-ce qu’une méthode avec une propagation REQUIRES_NEW est rollbackée si elle est appelée dans une méthode d’une classe test annotée avec @Transactional & @TransactionConfiguration(defaultRollback = true) ?
  • Est-ce que le defaultRollback s’applique aux exceptions Throwable / RuntimeException / Exception ?

Ce qui est essentiel

Il est important de connaître parfaitement le cycle de vie des beans. Le fait de connaître le cycle m’a permis de répondre à des questions par déduction :

  • quand est-ce que les beans sont instanciés ? Dans quel ordre ?
  • à quel moment est exécuté le @PostContruct ? init-method ?

Il faut également maîtriser les FactoryBean (Est-ce une interface dans Spring ? Quelles sont les implémentations ? Comment en déclarer dans une configuration XML ?). Ce concept est souvent utilisé par Spring donc il est important d’en comprendre le mécanisme. Encore une fois, connaître le pattern m’a permis de répondre à des questions par déduction. 

Pour finir je recommande cette fiche de révision qui est très complète et qui reprend tous les points indispensables pour passer la certification sans accroc (les questions sur Spring 2.5 sont utiles sans être indispensables) : http://www.javaranch.com/jeanne/Spring_3_Certification_Study_Notes.pdf

L’examen

J’ai passé mon examen dans un centre Pearson Vue sur Paris (Edu Groupe). Je me suis inscris quelques jours avant sur internet (sur le site fourni au moment de la formation) et toutes les informations pratiques m’ont été transmises par mail.

L’accueil

Nous sommes accueillis dans le centre d’examen et nous devons fournir deux pièces d’identité contenant une photo : un document officiel telle qu’une carte d’identité, un titre de séjour, ou un passeport et un autre document (permis de conduire, titre de transport avec photo).

Nous devons laisser toutes nos affaires dans un casier, on nous fournit un tableau effaçable format A4 et un feutre pour prendre des notes (aucune feuille de papier n’est autorisée, pas même un paquet de mouchoirs).

Le déroulement

Vous aurez 90 min d’examen pour 50 questions. 

Le temps commence à être décompté dès qu’on a saisi son nom. Un message est affiché au début mais n’apporte pas d’informations cruciales (je vous conseille de passer rapidement cet écran) : lorsque j’ai commencé réellement l’examen il me restait 88 minutes.

Vous aurez une question par écran avec 3 types de réponses possibles :

  • Choix simple
  • Choix simple + None of above ou All of above
  • Choix multiples

Pour chaque question vous aurez la possibilité de la marquer à l’aide d’un drapeau à l’écran. Cela permet de marquer les questions pour lesquelles vous avez un doute et y revenir à la fin de l’examen. Je vous recommande d’utiliser cette fonctionnalité pour revoir à la fin les questions ambiguës ou celles dont la réponse ne vous a pas parue évidente.

Toutes les questions sont en anglais, il n’y a pas de piège mais il faut rester attentif (spécialement à la tournure des phrases telles que les tournures de phrases négatives). 

Expérience personnelle

J’ai fait les 50 questions en 40 min. Ça m’a permis de faire 2 passes de relecture : d’abord pour les questions que j’avais marquées à revoir puis une dernière passe sur l’ensemble des questions.

Il me restait encore 15 min quand j’ai validé mon formulaire.

Je vous conseille de faire toutes les questions sans perdre trop de temps et d’utiliser intelligemment le drapeau pour revoir les questions à la fin. Je pense que vous aurez suffisamment de temps pour au moins revoir les questions marquées, voire plus comme j’ai pu le faire.

Contenu de l’examen

Globalement j’ai retrouvé des questions similaires aux examens blancs que j’ai passés. Les thèmes abordés sont ceux vus durant la formation. La répartition est néanmoins non homogène : dans mon cas, plus de la moitié des questions portaient sur les container et l’AOP, et très peu portaient sur JMS.

Les points les plus compliqués et les plus présents à mon sens ont été JDBC, transaction, remoting et security. Ne vous fiez pas forcément à ce retour puisque chaque examen est censé être différent des autres.

Une fois qu’on a validé les réponses après avoir revu toutes les questions (deux validations sont demandées pour être sûr de vous), le résultat s’affiche tout de suite. Dans mon cas, j’ai validé l’examen à 88% (il faut 76% pour être reçu), c’était un soulagement de voir que j’avais réussi ! 

Il y a le résultat global ainsi que le score pour chaque thématique. Par contre vous n’aurez pas le détail question par question. A la sortie on vous remettra une feuille résumant les scores (global et détaillés) avec votre identité. Il ne restera plus qu’à attendre le diplôme officiel (j’ai passé l’examen mi-mars et je n’ai toujours pas de nouvelles).

Bilan

Le passage de la certification Spring Professional me tenait très à coeur afin de compléter mes connaissances sur ce framework. J’ai pu m’apercevoir que j’avais beaucoup de lacunes qui ont été comblées par la formation et les révisions qui ont suivi.

Il est nécessaire de prendre le temps de digérer la formation avant de s’inscrire à l’examen. Pour ma part, j’ai attendu 6 mois entre la fin de la formation et le passage à l’examen. J’ai commencé mes révisions 6 semaines avant de m’inscrire avec en moyenne une session de révision collective par semaine (nous nous retrouvions à 3 afin de réviser et nous interroger entre postulants). Cette méthode s’est avérée efficace pour deux principales raisons : les rendez-vous fixés nous motivaient pour les révisions et expliquer entre nous le fonctionnement du framework nous a permis de mieux apprendre.

Je vous souhaite la même réussite que j’ai pu avoir après avoir travaillé quelques semaines pour passer cette certification. J’espère que cet article vous apportera des éléments qui vous serviront pour préparer au mieux cet examen afin de décrocher le titre de Pivotal Certified Spring Professional (anciennement SpringSource Certified Spring Professional).

Il existe d’autres sites que je n’ai pas testés mais qui sont souvent référencés sur le net :

Quelques références qui peuvent vous être utiles :

Categories: Java EE Tags: , , ,
  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks


3 × quatre =