Accueil > Méthodes Agiles > Perdu dans le désert #ScrumDayFr 2013

Perdu dans le désert #ScrumDayFr 2013

MayDay MayDay….  Nous avons perdu le contrôle de l’appareil ! Nous nous trouvons …………..

Notre avion vient de se crasher et heureusement je fais partie des survivants…. le pilote et le co-pilote n’ont pas eu cette chance #RIP

Mais comme le dit notre ami Dragos Dreptate :

… mais pour combien de temps resterez-vous encore en vie? La survie dépend de la capacité de votre groupe à faire les meilleurs choix!

Effectivement :

  • il est 10h du matin,
  • en plein désert,
  • on est approximativement à 80 KM à l’extérieur du couloir aérien prévu,
  • le pilote n’a informé personne de notre position avant l’accident,
  • on se trouve à 110 KM d’un camp de mineurs au sud, sud-ouest.

Bref… la CATA !

Non non ce n’est pas un remake de Lost mais bien un Serious Game.

Le jeu

La règle du jeu est assez simple (et vous connaissez tous sûrement une variante du jeu) :

  • Former des groupes ;
  • Décider si votre groupe quitte le lieu du crash ou reste près de la carcasse de l’avion ;
  • 15 objets ont pu être récupérés suite au crash, les classer du plus important pour la survie au moins important ;
  • Le classement se fait d’abord individuellement, puis en groupe.

Un extrait de la liste des objets récupérés :

  • Un miroir pour se maquiller,
  • Une boite de comprimés de sel,
  • Un pancho en plastique contre la pluie par personne,
  • Un pistolet 45 chargé (ça devait être avant le 11 septembre),
  • etc..

Après moult discussions, un classement émerge enfin. Et autant vous le dire tout de suite : ce n’est pas joli joli :-)

Résultat

On a comparé notre classement avec le classement officiel de la NASA et calculer notre nombre de point, individuel et collectif.

Pour le calcul des points, on a pris la différence en absolu entre notre niveau de priorité et celui de la NASA pour chaque objet et on a fait la somme. Le but étant d’avoir le nombre de point le plus faible… et le résultat est que je ne suis pas taillé pour la survie (snif).

Pire ! Tous les membres de mon groupe ont à peu près le  même niveau  (entre 81 et 86 pts).

En groupe on fait un peu mieux (76 pts) … dans les films les survivants font toujours des groupes, et il y a toujours un groupe qui disparaît entièrement… je fais partie de celui-ci :-(

Par contre il y avait un groupe qui avait un membre expert en survie (48 pts) et qui a permis à son groupe de prendre les bonnes décisions :

  • Individuellement, les autres membres étaient entre 60 et 80 pts,
  • En groupe ils ont fait 46 pts.

Mais le plus intéressant vient maintenant : la rétrospective.

Rétrospective

Au-delà de l’aspect communication, travail en groupe (qui reste important), c’est le parallèle qui est fait avec le quotidien d’une équipe Scrum qui m’a le plus intéressé.

Ce jeu fait tout de suite penser au sprint planning : c’est le moment où les décisions de groupes sont prises. C’est aussi à ce moment-là que parfois les experts (du moins les Sachants)  peuvent être amenés à donner des indications avant le vote, lors du Planning Poker, ou lors des estimations de charges d’une tâche (« trop facile », « attention ça ne se fait pas comme ça »…) ou comme j’ai pu le voir chez certains clients il n’y a que l’expert du domaine qui s’exprime (?!).

Or ce jeu démontre qu’une décision prise collectivement sera, dans la majorité des cas, meilleure qu’une décision individuelle. L’avis de l’expert est certes important mais  les avis des non-experts peuvent le compléter. Un expert ne peut pas tout savoir et ne voit une situation qu’à travers le prisme de son expertise. De plus ce n’est pas forcément l’expert qui va réaliser la tâche donc il est important que tous les membres de l’équipe soit d’accord sur le fait qu’ils sont capables de réaliser la tâche avec le chiffrage donné.

L’autre point que le jeu a bien mis en évidence : la nécessité de définir la stratégie du groupe, de définir les objectifs. Mon groupe n’a pu survivre à cause de cela : nous nous sommes mis tout de suite à classer les objets, sans nous demander si le but était de survivre, se signaler ou pouvoir passer la nuit (qui sont très froides Brrr) !

C’est vrai qu’après une quarantaine de sprints, une certaine lassitude s’installe et on a tendance à prendre des raccourcis : le PO ne prend plus la peine de présenter le product backlog à toute la Team (mais uniquement au ScrumMaster.. et encore), lors des sprints planning on ne prend pas connaissances des items à l’avance et on se repose sur les Sachants.

Conclusion

Ce jeu est parfait pour :

  • Démontrer à une équipe qui passe à Scrum, l’utilité du sprint planning avec toute la Team et les Sachants ne doivent donner que des indications;
  • Faire une piqûre de rappel :
    • prendre connaissance des items du futur sprint avant le sprint planning… ce qu’on a tendance à un peu délaisser (oui il faut finir le sprint, il reste encore plein de trucs à faire.. mais ce n’est pas une raison !);
    • s’assurer que la Team partage bien les mêmes objectifs et que la stratégie est connue de tous (rôle du PO).
  1. Sylvie
    19/06/2013 à 19:33 | #1

    Bonjour !
    Super scénario ! J’y jouerais bien entre amis. Est-il possible d’avoir la rêgle du jeu (liste matériel et regle calcul de points …) ?
    Merci par avance !

  1. 29/04/2013 à 18:54 | #1


cinq + 2 =