ParisJug Google – App Engine (part2)

Et la soirée Google continue … voici donc la suite de cette histoire.

APP Engine

Cette présentation fut menée par Guillaume Laforge, créateur de Groovy. On pouvait donc se douter de la coloration que pourrait prendre cette présentation GAE, qui tourna rapidement en présentation GAELyk, sucre Groovy pour exploiter sereinement les APIs GAE. Un bref résumé de ce qu’est le cloud computing, ou XaaS, soit :

  • SaaS : Software as a Service
  • PaaS : Platform as a Service <– positionnement Google avec GAE
  • IaaS : Infrastructure as a Service

L’intérêt soudain de la communauté Java pour GAE s’est produit lors de l’annonce du support Java (JVM Sandbox, serveur Jetty) par GAE l’an dernier. L’intérêt est de faire héberger sur les plateformes Google une application web, donc un war, ce qui permet d’utiliser nos frameworks web préférés (GWT, Dojo, et même Flex !), et de ne pas se soucier des problématiques d’installation, de scaling …En plus de cela, il y a des services offerts par les APIs GAE très intéressants : gestion de la mémoire CPU ou de la persistance DB, l’url fetching (liens vers sites externes), mails, librairies de manipulation d’images, support XMPP (Gtalk), support de login Google, et pour finir, gestion des CRON et Task Queues.

Que du bonheur, sauf que voilà, rien n’est gratuit en ce bas monde, il y a des limitations :

  • quotas : assez hauts, il faut générer beaucoup de traffic, mais il y a des quotas sur tous les services GAE : CPU, la mémoire , l’espace disque, les mails, les url fetch, xmpp … bref sur tout !
  • pas une ‘vraie’ DB relationnelle : il s’agit de BigTable, sorte de Map (key/value), qu’on peut attaquer via JDO ou JPA (ouf !), mais il ne s’agit pas vraiment de SQL
  • requêtes > 30sec interdites
  • nombre de fichiers, ainsi que leur taille, limité

Voilà donc pour la présentation GAE, en ce qui concerne l’intégration Groovy avec Gaelyk, cela semble très sympathique, je vous invite à regarder la présentation de Guillaume et ses compères ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *