ParisJug Google – Androïd (part1)

Le mardi 10 Novembre 2009 a eu lieu le JUG parisien sur Google, JUG qui s’est temporairement transformé en GUG !

Trois thèmes abordés lors de cette soirée : Androïd, GAE et Wave. Les présentations furent intéressantes bien qu’inégales, mais globalement toutes étaient trop courtes (environ 40 minutes pour chaque sujet, c’est peu).

Androïd

Je ne reprendrai pas l’historique d’Androïd, seulement la partie dév. Il faut savoir qu’Androïd est basé sur un noyau Linux 2.6 et un environnement Java, sauf que ce n’est pas du vrai Linux et qu’il n’embarque pas une JVM, mais une Dalvik VM, allégée et spécifique à des processeurs et unités mémoire de téléphone portable. De ce fait quand on veut développer une appli, on utilise un simili Java SE (AndroïdSDK, en v3 pour Androïd 2.0). Google livre donc un outillage spécifique : l’Androïd Development Toolkit (ADT) qui s’intègre sous Eclipse, qui offre un joli émulateur/debugger de Google Phone (Androïd Virtual Device) qui permet de visualiser le rendu de notre appli. L’environnement de développement offre une interface WYSIWYG (on peut sinon faire du declarativeUI, ou encore du programmaticUI), et manipule essentiellement 4 types de composants :

  • les activités : composants graphiques, comparables à des widgets (une activité correspond à un écran)
  • les services : comme son nom l’indique, il s’agit de services (fonctionnement comparable aux threads)
  • les broadcast receivers : réception de message broadcast (exemple : message de batterie faible)
  • les content providers : fournisseurs d’accès aux données publiques

On voit donc apparaître une notion de message, qui semble être une notion capitale dans le dév Androïd : on parle alors d’ « Intent ». Un intent, peut être soit explicite (cible un composant au sein d’une application) ou implicite; il s’agit alors d’un message qui circule entre toutes les applis Androïd (pas de couplage fort entre les applis ). Par manque de temps, la présentation s’est arrêtée ici, mais vous pouvez voir le support complet .

La suite dans le prochain billet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *