Accueil > Outillage > Outils de maquettage (5/6) – AxureRP

Outils de maquettage (5/6) – AxureRP

Cet article est le cinquième d’une série de six sur les outils de maquettage. Dans celui-ci, je vais vous présenter le logiciel AxureRP. Vous pouvez retrouver les autres présentations ici :

AxureRP

AxureRP se place dans la catégorie des logiciels de prototypage très complets, avec beaucoup de fonctionnalités. Les prototypes fabriqués, très avancés, permettent d’obtenir un feedback très tôt dans le cycle de production logicielle.

La prise en main

Axure est plus proche de JustInMind que des autres évoqués précédemment, avec une interface très chargée, beaucoup de zones différentes et d’actions proposées. La prise en main peut donc s’avérer un peu longue. Pour aider les débutants, il y a un tutoriel en ligne contenant des vidéos et des schémas instructifs et faciles à suivre. Il y a également un forum des utilisateurs pour poser des questions.

Les fonctionnalités

Axure ne compte qu’une quarantaine de composants dans sa version par défaut. En revanche, il est possible d’en récupérer plus à partir des bibliothèques communautaires mises à disposition sur le site. Il est aussi possible de fabriquer des composants soi-même.

L’application propose l’utilisation de templates et pages « maîtres » (utiles pour la gestion d’en-têtes et pieds de page par exemple), ce qui facilite la réutilisation de composants et la gestion centralisée du design de plusieurs pages.

Axure permet de construire des prototypes très interactifs. Il est possible de simuler une vingtaine d’actions utilisateur : OnClick, OmMove, OnKeyUp, OnHide, OnDrag, OnSwipe, etc. Ces actions peuvent déclencher des animations diverses : ouvrir un lien (en tant que pop-up, dans un autre onglet ou dans la même fenêtre), cacher/afficher/déplacer d’autres composants, étendre/réduire des arborescences, déclencher un timer, et bien d’autres. Pour avoir encore plus de contrôle sur le prototype, il est possible d’intégrer de la logique conditionnelle pour avoir du contenu dynamique, ainsi que des variables et des calculs.

Au niveau du look, il est possible de basculer entre l’effet « dessin à main levée » et un style plus classique. Dans le deuxième cas, beaucoup d’ajustements de rendu sont possibles : transparence, gradient, etc. Les plus motivés pourront même modifier le css final pour un rendu « pixel perfect ».

L’application contient pas mal de raccourcis et d’autres fonctions pour augmenter la productivité.

Collaboration et partage

La communauté autour d’Axure est très développée. Il y a énormément de bibliothèques (icônes et widgets) sur le site officiel et aussi un forum d’utilisateurs.

Le partage de prototypes peut se faire sur le cloud via AxShare, la plate-forme dédiée d’Axure. Celle-ci permet de visualiser le résultat sur les appareils mobiles et de laisser des commentaires directement sur le prototype.

Les maquettes peuvent être exportées vers les formats image, pdf et documents word. Cette dernière option produit un résultat très riche en intégrant la gestion des en-tête et pieds de page, les annotations, l’ordre de screenshots paramétrable, le contenu complet des widgets tel que les listbox dans les annotations. Il est aussi possible d’exporter vers  html/js/css.

Axure permet aux membres de l’équipe de travailler ensemble grâce au mode « projet partagé » qui gère un historique des versions via SVN.

Coût de licence

La version complète est facturée sous deux formats :

  • Axure RP : $289 par licence.
  • Axure Pro : $589 par licence.

Il existe aussi une version gratuite pour les étudiants et les enseignants.

Conclusion

Comme son concurrent JustInMind, AxureRP offre beaucoup de fonctionnalités et permet de construire des prototypes très avancés à la fois graphiquement et au niveau de l’interactivité. L’outil gère très bien le travail collaboratif avec les projets partagés et favorise le feedback grâce à la plate-forme AxShare. Mais il est complexe et demande un temps d’adaptation dans son utilisation. Avec son coût de licence élevé, ce logiciel s’adresse à des équipes avec des besoins au-dessus de la moyenne et un budget en conséquence.

A suivre dans l’article suivant :  le récapitulatif et la conclusion de cette étude.

Categories: Outillage Tags: , , ,
  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks


+ 3 = cinq