Accueil > Outillage > Outils de maquettage (2/6) – FlairBuilder

Outils de maquettage (2/6) – FlairBuilder

Cet article est le second d’une série de six sur les outils de maquettage. Dans celui-ci, je vais vous présenter le logiciel FlairBuilder. Vous pouvez retrouver les autres présentations ici :

  • Balsamiq
  • Moqups (prochainement)
  • JustInMind (prochainement)
  • Axure (prochainement)
  • Conclusion (prochainement)

FlairBuilder

C’est un outil de maquettage destiné à l’avant-vente, la validation fonctionnelle et la présentation client. Il existe en version Windows et Mac, mais pas en version web.

La prise en main

Au premier abord FlairBuilder m’a paru moins intuitif que Balsamiq, surtout à cause d’un manque de mise en valeur des différentes parties de l’interface (tout est un peu gris). Mais très rapidement, j’ai trouvé mes repères sur l’interface. Il y a une aide en ligne avec une vidéo d’introduction à l’outil et un ensemble d’articles sur les diverses fonctionnalités. Elle n’est pas très détaillée, mais permet de commencer en douceur.

Les fonctionnalités

Au niveau des fonctionnalités, FlairBuilder est très complet avec plus de 70 composants et une panoplie d’icônes pour des besoins divers. Ceux-ci sont accessibles soit via l’interface graphique, en mode drag-and-drop, soit via la recherche rapide avec la touche « / ».

Comme Balsamiq, il intègre le concept de « layers » – des calques avec des composants groupés (type en-tête et pied de page) qu’on peut automatiquement dupliquer sur plusieurs vues. Dans la même optique d’automatisation, l’outil propose l’utilisation de variables.

Au niveau interactivité, FlairBuilder propose beaucoup d’options. On a le choix entre les événements de type clic simple, clic double et survol avec la souris. A chacun de ces événements, il est possible d’associer une ou plusieurs actions : navigation vers une autre page, afficher/cacher un composant, changement de style, etc. Pour ceux qui veulent aller plus loin dans la personnalisation de leur prototype, il est possible de créer soi-même des événements.

Pour naviguer plus facilement dans les prototypes complexes, il y a une vue « Plan de site » qui permet de visualiser les différentes pages du prototype, ce qui est plutôt pratique.

En ce qui concerne l’apparence, on a le choix entre deux rendus : dessin à main levée ou classique.

Collaboration et partage

Une fonctionnalité agréable de FlairBuilder est la publication de prototypes utilisables par le biais d’un viewer en ligne. FlairBuilder offre un hébergement sécurisé, mais il est également possible de le faire sur son propre serveur, et tout se fait très facilement via un bouton de l’interface.

Il n’y a pas d’intégration avec d’autres outils, ni de bibliothèques communautaires, mais il est possible d’importer les fichiers Balsamiq. Pour l’export, c’est assez standard : fichier image (png), pdf cliquable ou code (html/css/js).

Coût de licence

Le prix de la licence pour 1 utilisateur est de $99, mais il diminue avec le nombre d’utilisateurs. Les détails sont ici. A noter, la licence achetée l’est « à vie » (i.e. pas de renouvellement), les mises à jours sont gratuites et la même licence peut être utilisée sur plusieurs ordinateurs.

Conclusion

Un outil très complet en terme de fonctionnalités et d’interactivité, parfait pour la grande majorité des besoins de prototypage desktop et web, mais moins bien pour les plateformes mobiles. Il offre plus d’options que Balsamiq en terme d’interactivité, mais on regrette le manque de plugins et de bibliothèques tiers autour du produit.

A suivre dans un prochain article : la présentation de Moqups, outil gratuit.

  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks


5 + cinq =