Accueil > On aime, on partage > On aime, on partage #1

On aime, on partage #1

On aime, on partage

Chez Objet Direct, nous sommes des passionnés et nous aimons faire de la veille technologique. Alors, plutôt que de ne partager nos bonnes adresses dans nos mails internes nous avons décidé de les partager avec nos lecteurs !

Bienvenue donc dans le premier article de la série « On aime, on partage » !

Agilité et organisation :

Rupture Douce : Sociocratie et agilité, dernier épisode.

Il y a quelques mois, quinze agilistes Français publiaient un recueil d’histoires retraçant la mise en place de l’agilité dans de grandes entreprises. Aujourd’hui Claude Aubry, l’un des auteurs, met à disposition dans une série d’articles l’intégralité de son histoire sur son blog. L’occasion de revenir sur la sociocratie en entreprise et sur les problèmes que rencontrent les équipes auto-organisées.

You waste a lot of time at work.

Une belle infographie produite par l’éditeur Atlassian pour expliquer tout ce qui peut engendrer une perte de temps au travail : mails, réunions, interruptions. Et pour enfoncer le clou, on nous présente le coût de ces pertes de temps.

Retrouvez l’infographie chez Atlassian.

Java et bonne pratiques :

Portage du Pet Shop sur une base NoSql.

L’application Pet Shop d’Antonio Goncalves, application de référence JEE6 est un bon terrain d’expérimentation. Pour preuve cet article publié sur JavaWorld nous détaille étape par étape les modifications nécessaires pour confier la persistance des données à une base de type NoSql. C’est la base orientée document CouchBase qui a été ici retenue pour l’exercice.

Retrouvez l’article sur javaworld.

The Golden Rules of Code Documentation.

Les bonnes manières en termes de documentation de code. L’auteur montre que le mieux est parfois l’ennemi du bien. Commenter son code n’est pas forcément la meilleure solution. Il commence par lister tout ce qui peut être considéré comme de la documentation : code, API, contrôle de version, outils de suivi de bugs … Il explique ensuite ce qui ne devrait pas être considéré comme du commentaire : Word, HTML, UML, commentaires inutiles, etc … Des concepts que l’on connaît mais qu’il est toujours bien de relire.

Retrouvez l’article sur DZone : The Golden Rules of Code Documentation

User eXperience :

Mad Libs madness

Un article qui présente et critique une nouvelle façon de disposer les formulaires sur un site Web nommé mad lib. Oubliez les formulaires où les champs sont bien alignés comme à la parade et découvrez comment insérer vos champs de saisie au sein d’un texte narratif. L’idée semble plaisante, mais l’étude montre que les résultats sont rarement au rendez-vous.

Retrouvez l’étude sur : Mad Libs madness

Évènements :

Devoxx 2013 : La mort de l’UPDATE ?

Après avoir participé aux trois jours du Devoxx, Philippe Prados y a remarqué la démocratisation d’un paradigme utilisé depuis longtemps dans la programmation fonctionnelle. Il s’agit de l’immuabilité des données.

Dans ce mode de fonctionnement, on ne modifie plus nos données, mais on crée à la place de nouvelles versions des données. Ainsi les anciennes données restent accessibles, ce qui permet de connaitre l’historique des modifications. De plus, les effets de bords peuvent être limités dans un contexte de programmation concurrente, car un module peut travailler sur des données en étant sûr que celles-ci ne seront pas modifiées durant leur traitement. Philippe Prados souligne le fait que le langage Scala, en étant un langage fonctionnel orienté objet (et compatible avec Java), pourra permettre une transition vers ce nouveau paradigme, tout comme le C++ a servi de transition vers l’orienté objet.

Rendez vous sur le blog de nos amis d’Octo : Devoxx 2013 : La mort de l’UPDATE ?

Tribune libre :

Les objets intelligents nous rendent-ils idiots ?

Dans cette tribune, Evgeny Morozov, chercheur en sciences politiques et sociales sur les impacts des nouvelles technologies, soulève la question des gadgets prenant le contrôle de nos décisions.

Il explique comment les designers d’aujourd’hui peuvent créer des objets « intelligents » qui nous aident à prendre des décisions (bonnes ou mauvaises), ce qui est une bonne chose, mais dénonce ceux qui créent des objets qui prennent les décisions à notre place, quitte à remplacer notre bon sens par des décisions purement logiques.

Il dénonce cette tendance à vouloir créer des objets qui nous aident à être parfaits et à faire toujours les choix les plus logiques, comme des robots.

Lien vers l’article : Is Smart Making Us Dumb?

Categories: On aime, on partage Tags:
  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks


huit × = 32