Accueil > Divers > Objet Direct et son Université au Devoxx France 2014

Objet Direct et son Université au Devoxx France 2014

Ces derniers jours s’est déroulée la troisième édition du Devoxx France. Elle a eu lieu comme l’année dernière, au Mariott du mercredi 16 Avril au vendredi 18 Avril.

Beaucoup de monde encore cette année s’est déplacé pour nous parler de sujets aussi divers que variés (évolutions de Java depuis la version 8, maîtriser Git, utiliser la Leap Motion …). Et nous avons eu la chance de pouvoir présenter un sujet en tant qu’Université : « JavaScript as a first language : votre IC prête à la révolution ».

Nous étions trois ingénieurs d’Objet Direct Grenoble à venir présenter cette Université :

  • Julien Roche
  • Frédéric Dubois
  • Frédéric Bouquet

Notre but ? Montrer que JavaScript et Qualité peuvent faire bon ménage. Et montrer que ce qui existe dans le monde Java a un équivalent dans le monde JavaScript.

Pour cela, nous avons commencé par une courte présentation d’outils pour nous, développeurs, tel qu’un bon IDE comme WebStorm ou encore le ChromeDevTools qui permet de comprendre ce qui ne va pas dans nos sites (du debugger au profiling).

Nous avons ensuite enchainé sur la démonstration de notre usine logicielle autour d’une petite application que nous avons entièrement conçue en JavaScript.

 

Pour la partie serveur, nous avons utilisé NodeJs afin de définir un service REST et de faire le lien vers MongoDB. Pour la partie cliente, nous sommes partis sur une architecture basée sur Backbone.Marionette. De plus, nous avons structuré notre projet avec une architecture AMD (basé sur NodeJs pour le serveur, RequireJs pour le client), ce qui permet d’organiser plus efficacement notre projet.

L’idée est ensuite d’utiliser NodeJs et son outillage pour automatiser les traitements d’une usine logicielle Javascript à savoir : gestion des dépendances, compilation (des fichiers LESS par exemple), analyse statique du code (JS, HTML, CSS, etc.), exécution des tests et analyse de la couverture de code, packaging. Comme nous le faisons déjà avec Maven sur nos projets Java.

Nous avons donc utilisé Bower pour la gestion des dépendances et GruntJs pour définir le cycle de vie à notre application.

  

Un accent a été mis sur la partie testing. Nous avons des tests unitaires pour la partie serveur et la partie cliente avec Jasmine et Karma. Nous avons également créé un projet qui réunit les deux projets et qui permet à la fois de lancer l’application en mode production, mais aussi de lancer des tests fonctionnels de bout en bout, et cela via CasperJs.

                 

Enfin, nous avons montré l’intégration de nos projets au sein d’une intégration continue comme Jenkins où nous pouvions voir toutes nos métriques s’afficher.

Si vous le souhaitez, vous pouvez récupérer le code de notre application sur les liens suivants :

Categories: Divers Tags:
  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks