Accueil > Méthodes Agiles > Mix-IT 2015 : Kanban pour tous

Mix-IT 2015 : Kanban pour tous

Lyon, le 15 et 16 Avril 2015. Viseo a participé à la cinquième édition de Mix-IT dédiée comme chaque année à l’agilité, l’écosystème Java, et les innovations IT Web ou mobile. Cet événement a été l’occasion de participer à des ateliers et conférences portant sur les méthodes de gestion de projet agile mais aussi sur le développement web et mobile.

À travers cette conférence, Mr Romain Couturier a présenté une compilation de retours d’expériences de mise en place de Kanban dans plusieurs environnements dont certains n’ont rien à voir avec l’agilité. Équipiers, responsables produits ou managers ont tous ainsi profité de la puissance de Kanban pour organiser leur travail et améliorer leurs prises de décisions. Chacun à son niveau et à son rythme a pris conscience des processus de travail dans lesquels ils évoluaient et de quels indicateurs ils avaient besoin pour développer leur amélioration continue.

La photo de droite montre un embouteillage très récurrent de la périphérie lyonnaise car le flux de voitures dépasse largement la capacité du tunnel. Mr. Couturier a introduit le kanban en ramenant l’embouteillage à une problématique informatique :

  1. Le flux des demandes clientes à traiter, aussi urgentes soient elles, sont comme toutes ces voitures : elles veulent toutes passer en même temps.
  2. Le tunnel représente l’équipe de réalisation/développement qui traite les demandes
  3. La sortie du tunnel étant le résultat final et donc la production

Le Kanban peut ainsi aider à mieux visualiser la problématique de gestion de flux et de transition entre les différentes étapes d’un projet à travers des principes et des pratiques se basant sur :

  1. L’analyse de départ qui est de commencer par là où on est.
  2. L’engagement de changer de manière incrémentale et évolutive la manière de travailler tout en respectant les processus actuels, rôles et responsabilités.

Les 6 pratiques du Kanban

  1. Visualiser
  2. Limiter le travail en cours
  3. Gérer et mesurer le flux de travail
  4. Rendre explicites les règles de gestion du processus
  5. Implémenter les boucles de Feedback
  6. S’améliorer de manière collaborative

Comment construire le tableau

  • La première étape est de définir la chaîne de valeur, ou plus exactement le flux de travail du début à la fin sous forme de colonnes. Ceci permettra de dessiner une carte de travail.  Chaque colonne représente un état du workflow, ou une file d’attente  entre deux états du workflow. Commencer simple et ajouter des colonnes seulement si nécessaire. Pour débuter, votre tableau peut contenir seulement trois colonnes : BACKLOG pour le travail en attente d’exécution, EN COURS pour le travail en cours de réalisation et FINI pour le travail achevé.
  • La deuxième étape consiste à enrichir le backlog avec le travail qui reste à faire de manière exhaustive, cela permettra de prendre la mesure du travail à accomplir
  • La troisième étape consiste à prioriser ou limiter le travail à finir que vous pouvez gérer à un moment donné
  • La dernière étape consiste à animer le tableau en tirant les tâches du « backlog » vers « en cours » selon la priorité  de la tâche et de « en cours » vers « fini » dès que la tâche est terminée. Le tableau commencera à se remplir rapidement et reflétant la productivité, les points de blocage, etc…

Des illustrations pratiques du Kanban

Les recommandations

  1. Chercher à stabiliser avant d’optimiser
  2. Avoir une pensée systémique plutôt qu’une pensée linéaire
  3. Chercher l’optimum global plus que l’optimum local
  4. Ne pas hésiter à ralentir pour aller plus vite

Pour conclure, au-delà de l’aspect post-it multicolore, le kanban reste un outil de gestion puissant et visuel qui peut être appliqué partout quel que soit le domaine d’activité et non seulement dans le cadre du travail mais aussi aux tâches de la vie quotidienne.

Categories: Méthodes Agiles Tags: ,


9 × = soixante trois