Le LyonJUG dans le « cloud »

Fabien Bousquet, ingénieur R&D chez Kalistick , nous a fait une présentation de la plateforme Amazon Web Service (AWS) .
Il nous a donné sa définition du cloud, en identifiant :
– l’abstraction : on ne se préoccupe pas du hardware sous-jacent
– l’élasticité : adaptation facile de l’infrastructure en fonction de la charge
– à la demande : l’infrastructure peut évoluer à la demande (nombre de serveurs déployés, configurations de ces serveurs…)

On distingue trois types de plateformes :
– les SAAS (Software As A Service) : logiciel disponible en ligne, par exemple : Kalistick, Google Docs, GMail

– les PAAS (Platform As A Service) : environnement logiciel, machine virtuelle pré-configurée avec par exemple, une base de donnée et une machine virtuelle Java.
– les IAAS (Infrastructure As A Service) : mise à disposition d’infrastructure via le web.

Ces plateformes peuvent s’utiliser pour la mise en production. Leur facilité de mise en œuvre permet également de faire de l’intégration continue, des calculs nécessitant une grande puissance CPU et peut être bientôt du développement (on parle alors de dev@cloud).
La plateforme AWS est très mature : elle a été utilisée par Amazon pour son site marchand avant d’être mise à disposition pour d’autre projets dès 2006. Elle est aujourd’hui utilisée par Dropbox, Slideshare, Netflix, Zinga…
La simplicité de mise en œuvre et l’accès à des ressources matérielles de manière immédiates sont ses grands points forts : on accède à une console d’administration via une interface web et le démarrage d’une instance se fait en quelques clics. La montée en charge de l’application illustre les aspects élastique et à la demande : on pourra adapter le nombre de serveurs disponibles via la console d’administration web fourni par Amazon. Les plateformes de cloud fournissent également un hébergement de très bonne qualité en terme de disponibilité,ce qui ne doit pas nous faire négliger les sauvegardes ni les procédures à mettre en œuvre en cas d’indisponibilité de la plateforme.

Le prix reste à mon avis un léger frein car il est difficile d’estimer le budget nécessaire à la mise en place d’une plateforme sur AWS (la grille tarifaire est complexe et varie de 15 à 1500 euros).

Les slides de la présentation sont disponibles ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *