Accueil > Méthodes Agiles > French GameStorming User Group… Playcamp #1

French GameStorming User Group… Playcamp #1

Le mois dernier s’est créée une nouvelle association : Le French GameStorming User Group !

Sa mission : Promouvoir le GameStorming en France.

Le but étant de découvrir, échanger et partager ses expériences.

Les personnes souhaitant explorer et mettre en pratique des ateliers favorisant la créativité et l’innovation pourront s’inscrire aux playcamps qui seront organisés mensuellement.

Si comme moi, vous avez raté la soirée de lancement, vous trouverez ici un excellent retour !

Par contre, je suis allé ce jeudi 12 décembre au Playcamp 1e édition, que je m’en vais vous conter :-)

Déroulement de la soirée :

  • 18h30 – 19h00 : Accueil

Nous avons été accueillis dans les locaux de Spark, le nouvel incubateur parisien de Microsoft. Quel meilleur endroit pour échanger et parler d’innovation ?

Les playcamps suivants seront accueillis par d’autres incubateurs.

  • 19h00 – 19h15 : Actualité de l’association, présentation du livre GameStorming en français (en fait c’était juste l’annonce, mais c’est une super nouvelle). Edition prévue en janvier 2014 !

En bonus, nous avons eu droit à un petit message enregistré de Luke Hohmann :-)

  • 19h15 – 19h30 : Présentation des ateliers de la soirée
  • 19h45 – 20h45 : « Product Box et Dot Voting pour choisir vos produits », Bertrand Dour, Raphaël Goumot, Xavier Warzee
  • 21h00 – 22h00 : « Présenter votre produit innovant avec un Elevator Pitch« , Bertrand Dour
  • 21h00 – 22h00 : « Comprendre les attentes des utilisateurs et clients avec l’Empathy Map et la matrice Pain-Gain-Jobs« , Raphaël Goumot
  • 21h00 – 22h00 : « Gamestorming + Gadgeteer =GadgetStorming ou l’Innovation en mode FabLab avec un Give Them a Hot Tub« , Xavier Warzee et Aymeric Weinbach

« Product Box et Dot Voting pour choisir vos produits » :

But du jeu :

  • Identifier les besoins qui intéressent le plus le client ;
  • Construire une vision commune du projet entre les clients et l’équipe projet.

C’est également un excellent Ice breaker qui permet :

  • de briser la glace lorsque les participants ne se connaissent pas :-) ;
  • d’amener les participants (réticents/perplexes) à jouer le jeu…. mais bon là je pense que tout le monde était là pour jouer !
  • et c’est plus amusant que de faire un tour de table classique… et plus enrichissant.

Matériel nécessaire :

  • Des boites pour chaque participant (~12x5x13) ;
  • Crayons de couleur, feutres, marqueurs, stylos ;
  • Colles, ciseaux, rubans, post-it ;
  • Gommettes, autocollants, stickers etc… ;
  • Magasines à découper, feuilles de couleur.

Déroulement du jeu :

  • Faire des groupes (le facilitateur ne doit pas intervenir) ;
  • Choisir un produit à vendre.

C’est là que le Dot voting entre en scène :

  • Chaque personne du groupe propose son (ses) idée(s) de produit ;
  • Chacun dispose de 3 points à répartir entre les différentes pratiques, et celle qui récolte le plus de points est choisie.

Le produit retenu dans notre groupe est la Time box : une montre qui permet les voyages dans le temps avec des dates pré-enregistrées pour vivre une aventure chez les dinosaures, séduire Marie Antoinette ou vivre la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb :-)

Maintenant que nous avons notre produit, il reste encore à faire l’essentiel : le vendre.

Pour cela il faut :

  • Concevoir la boite du produit, son packaging ;
  • La boite peut être décorée avec des dessins, des slogans, un logo, un prix, des features ;
  • Lorsque les boites sont terminées, les participants doivent les vendre en 2 minutes ;
  • Voter pour la meilleure boite.

Nous étions 6 groupes, et donc il y avait 6 boites 😉

Après délibération, l’équipe 3 a remporté la partie ! Encore bravo avec leur « Daddy cool » : on a eu droit à un magnifique pitch !

Leur produit est une boite à outil pour les papas avec tout ce qu’il faut savoir pour s’occuper de bébé (notice pour changer une couche, comment préparer un biberon, comment occuper bébé etc…).

Débriefing :

  • Permet de connaitre les vraies attentes des clients ;

Ce qu’il y a de plus intéressant dans ce jeu, ce sont les discussions dans le groupe pour choisir les fonctionnalités, les arguments, construire le pitch…

  • Savoir, grâce à l’observateur, ce qui n’a pas été mis sur la boite ;

C’est un des points les plus importants, je pense… par contre, c’est dommage, on n’en a pas vraiment parlé lors de la soirée. Un ou plusieurs observateurs sont nécessaires pour « capter » toute cette matière.  Ce qui a été choisi et mis en avant sur la boite est tout aussi important que ce qui a été écarté (et les raisons pour lesquelles ils ont été écartés).

  • Orienté vers les bénéfices plus que vers les fonctionnalités.

Etant donné que la surface de la boite est limitée et que le jeu est time boxé, on va forcément à l’essentiel !

En tout cas j’ai passé un super bon moment, surtout la présentation des boites :-)

« Gamestorming + Gadgeteer = GadgetStorming ou l’Innovation en mode FabLab avec un Give Them a Hot Tub » :

Sur les 3 sessions en parallèle, j’ai jeté mon dévolu sur celle-ci. Avant de rentrer dans le vif du sujet,  2 précisions s’imposent.

Gadgeteer :

Les modules gadgeteer sont les extensions que vous pouvez ajouter sans soudure à votre carte mère Gadgeteer pour la transformer en un robot mobile surpuissant.

FabLab :

Un fablab (contraction de l’anglais fabrication laboratory,« laboratoire de fabrication ») est un lieu ouvert au public où il est mis à sa disposition toutes sortes d’outils, notamment des machines-outils pilotées par ordinateur, pour la conception et la réalisation d’objets.

Give Them a Hot Tub :

But du jeu :

  • Utiliser les fonctionnalités « extrêmes » pour découvrir des besoins cachés.

Matériel nécessaire :

Il n’y a pas de matériel spécifique pour ce jeu. Toutefois, si on l’utilise en mode fabLab comme ce soir-là, avoir du matériel pour manipuler, donner corps à une idée de produit est un plus non négligeable.

Déroulement du jeu :

Faire 2 groupes :

  • 1 groupe qui choisit un produit ;
  • 1 groupe qui va chercher une liste de fonctionnalités extrêmes.

Je faisais partie du 1e groupe.

Au début, on n’avait pas d’idées. Sur la table en face, il y avait les Gadgeteer, mais on ne savait pas trop quoi en faire.

Il faut savoir qu’il n’est pas nécessaire « d’inventer » un produit. Cela peut être simplement un rouleau de scotch, une table ou… une catapulte !

Aymeric était en train de nous décrire tous les modules de Gadgeteer que l’on avait sous la main : un composant wifi, une caméra, une visée infrarouge, un cerveau moteur… et là ça a fait tilt chez l’un des membres de notre groupe ! Nous allions fabriquer une catapulte avec caméra et visée infrarouge, prise de contrôle à distance par wifi via un smartphone, et alimentation avec des piles, donc autonome :-)

L’autre groupe devait écrire sur des cartes des fonctionnalités extrêmes, loufoques et, le plus important, sans savoir pour quel produit. Et peu importe si ce n’était pas réalisable !

Quelques exemples de la soirée :

  • guérir du sida ;
  • espace de stockage infini ;
  • effacer les nuisances sonores ;
  • grandir à l’infini ;
  • j’en passe et des meilleurs…

Lors de la 2e phase du jeu, on se réunit tous, on présente le produit et on prend connaissance des fonctionnalités.

De là s’engagent des discussions et on essaie, à partir de ces fonctionnalités extrêmes, de faire émerger des fonctionnalités concrètes. C’est comme ça que l’on a pensé aux fonctionnalités suivantes :

  • une catapulte avec un détecteur de sons, il est possible de fixer un seuil de déclenchement ;
  • une catapulte où l’on peut enregistrer ses exploits grâce à la caméra avec mise en ligne sur le cloud via le wifi.

Après coup, je me dis que c’était une évidence, surtout la dernière fonction.

Ce jeu est vraiment puissant ! On part du chaos, avec des fonctions qui n’ont ni queues ni têtes, pour arriver à des choses concrètes.

J’espère qu’avec ce que vous venez de lire, vous aurez envie de venir découvrir le Gamestorming et les Innovations Games.

Pour tout savoir :

logoeetup  tw_32    li_32

  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks


× quatre = 24