Accueil > Web > Drupal 8, Symfony : en avant la musique !

Drupal 8, Symfony : en avant la musique !

A l’occasion de la Drupagora 2013 début décembre à Paris, les acteurs français de Drupal s’étaient réunis afin de présenter le fameux CMS. Il était question, ici, d’évoquer ses versions actuelle et future, à travers des descriptions techniques et des présentations de projets déjà réalisés. En outre, c’est avec le vent en poupe – statistiques à l’appui – que la communauté s’est évertuée, au cours de cette série de conférences, à vanter les qualités de leur outil favori auprès des 300 participants présents. A travers ce billet, je vous propose de nous centrer sur le futur de Drupal.

 


L’avenir n’attend pas
Si les intervenants chargés de la présentation ont beaucoup insisté sur le côté libre et gratuit de Drupal, ainsi que sur la taille extraordinaire de sa communauté (plus d’un million de membres comprenant 30.000 développeurs), il fallait surtout se focaliser sur les avancées technologiques du CMS en ce qui concerne sa prochaine version (8.x). Et de ce côté-là, les équipes chargées de développer Drupal ont beaucoup travaillé, car la principale nouveauté de cette mouture sera avant tout la modernisation de son architecture interne. Le but de Dries Buytaert – créateur de Drupal – est de tendre vers plus de programmation orientée objet (chose réclamée par une partie des développeurs), accueillir le HTML5 à bras ouvert et faire la part belle à la mobilité : smartphones, tablettes et phablettes. Cette volonté s’est donc traduite par l’adoption de Symfony 2.

 

Symfony, la mise en avant
Du côté fonctionnel, les composants majeurs* du célèbre framework PHP ont servi de base à la réécriture du core de Drupal. Un petit tour dans les fichiers sources permet d’ailleurs de repérer un répertoire du même nom, contenant une ossature que les Symfonistes connaissent bien. Ce choix permettra une clarification du code source pour les développeurs – constituant alors un avantage pour un CMS parfois décrit comme une usine à gaz – en plus de pousser ceux-ci à coder avec des « bonnes pratiques ». L’intégration de Composer, quant à lui, assurera une meilleure gestion des plug-ins, via des installations et mises à jour d’une simple ligne de commande. De plus, comme l’a souligné Nicolas Silberman (directeur technique à Mediapart) lors du keynote d’entrée, l’apport de nouvelles méthodes telles que des tests unitaires plus précis, apporteront une plus-value à l’ensemble.

 

L’autre effet Kiss Kool
Au-delà des considérations purement techniques, D8 agrégera sans nul doute beaucoup de nouveaux développeurs. C’est, en tout cas, l’avis de Fabien Potencier, fondateur de Symfony. Selon lui, les applications externes codées sous le framework seront facilement exportables dans des projets Drupal. « En adoptant HttpKernel, les projets Drupal et Symfony auront plus d’interopérabilité. Cela signifie que vous serez capable d’intégrer facilement vos applis Symfony custom avec Drupal… et vice-versa« , explique-t-il. Les deux communautés ont donc beaucoup à y gagner… et Drupal certainement un peu plus.

 

PHP Template vs Twig
Côté interface, Twig sera aussi de la partie. Le moteur de templates utilisé par Symfony 2 sera proposé en addition, et non en remplacement, du moteur PHPTemplate déjà existant dans les précédentes versions de Drupal. Toutefois, Twig devrait rapidement avoir la faveur des développeurs, et ce pour plusieurs raisons :

  • Disparition des fichiers mêlant PHP et HTML
  • Meilleure lisibilité du code grâce aux includes
  • Sécurité accrue grâce au système de tags contrôlés
  • Plus grande souplesse dans l’affichage des données pour les développeurs front

 

 

Et la mobilité, dans tout ça ?
Les terminaux mobiles, Dries Buytaert en a également fait l’un de ses cheval de bataille. Ainsi, D8 a intégré HTML5 en natif et le module Spark pour la partie design. Le CMS sera donc résolument tourné vers le développement pour sites mobiles, signant une adaptation facile à ces nouvelles contraintes. En complément, toutes les API et le contenu de Drupal seront exposables en REST.

 

 

CMS ou CMF ?
A l’heure où ce billet est redigé, Drupal 8 est toujours en version alpha. Et alors qu’une sortie se précise aux alentours du 2e trimestre 2014, il reste encore une question en suspens : Drupal sera-t-il un CMS ou un CMF ? Pour les organisateurs de la Drupagora, il sera au mieux les deux, sinon un CMS s’orientant vers un CMF. En attendant, vous pouvez vous faire votre propre idée en téléchargeant la dernière release de D8 sur son site officiel : https://drupal.org/node/572834

 

* Liste des components SF2 présents dans Drupal 8 :

  • HttpFoundation
  • HttpKernel
  • Routing
  • EventDispatcher
  • DependencyInjection
  • ClassLoader
Categories: Web Tags: , , , ,
  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks


neuf × = 54