DotScale 2013 : tour d’horizon et perspectives

Le 7 juin dernier je me suis rendu à l’événement dotScale qui a eu lieu à Paris. Les enjeux de cette conférence sont d’aider les développeurs à assimiler les bonnes pratiques pour la mise en place d’applications facilement scalables ainsi que de choisir les outils adaptés pour leurs plateformes.

La conférence était orientée IAAS et PAAS. Parmi les intervenants on peut notamment citer Doug Cutting, le fondateur d’Hadoop, Quenting Adam de Clever Cloud, et Mandy Waite de Google Cloud Plateform.

Cela fait un bon moment que je m’intéresse aux solutions Cloud et Big Data et avoir la possibilité d’aller à cette conférence était une réelle opportunité pour moi. Plusieurs points ont attiré mon attention et je vais les partager avec vous.

Les points clés d’une application scalable

Les applications sans état sont la clé de la scalabilité : « Statelessness is the key ».

L’utilisation de la mémoire comme base de données est une mauvaise pratique. En effet un problème technique côté serveur entraîne dans ce cas une perte de la donnée. Par ailleurs il ne faut pas non plus utiliser le filesystem comme datastore car celui-ci n’est tout simplement pas scalable.

La mise en place d’un reverse proxy et des processus de déploiement est primordial selon le speaker de Clever Cloud.

Les Technologies tendances

Passons en revue certains projets incontournables qui m’ont particulièrement marqué :

Hadoop

Hadoop est sans doute la technologie la plus utilisée aujourd’hui avec ces deux composants principaux : HDFS et Map/Reduce.

Il est initialement utilisé en mode batch seulement avec le paradigme Map/Reduce.

Grâce à cette conférence j’ai retenu que « Big data is not just batch ». Il faut aussi faire du traitement temps réel et gagner en vélocité avec ces technologies Big Data.

Docker

Docker, un conteneur portable basé sur Linux, a été présenté par DotCloud. Il est Open Source et permet entre autres la fiabilité et l’automatisation du déploiement. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un conteneur où l’on se soucie moins de ce qui est dans la box et de comment sont déployées nos applications.

Opsworks

Qu’en est-il de l’automatisation des opérations, de l’auto-scalabilité et de la pratique des tâches fastidieuses ? Amazonnous a présenté une solution flexible pour gérer nos applications dans le nuage : Opsworks.

Jonathan Weiss nous a démontré aussi le concept de « Embrace and plan for failure » dans lequel toutes les applications sont isolées et n’ont aucun impact les unes sur les autres en cas de panne.

ElasticSearch

ElasticSearch est un moteur de recherche distribué, RESTful qui utilise des bases NoSQL. Shay Banon nous a présenté la triangulation des données, une notion fondamentale qui offre une bonne vision sur la manière de sauvegarder nos données et de les exploiter. Et c’est là qu’intervient la force d’ElasticSearch. Je me pose ainsi la question « À quoi bon sauvegarder les données si on ne peut pas les exploiter ? ». Heureusement que nous avons ElasticSearch qui répond aux enjeux de la recherche de l’information en temps réel.

Il pose la notion de « Your data Your Search » qui a fait l’objet de plusieurs sessions.

Une conférence est d’ailleurs prévue à cet effet  en Septembre à l’occasion de SpringOne. 

 

En résumé, DotScale a tenu toutes ses promesses et m’a permis d’y voir plus clair sur de nombreux sujets. J’y ai aussi découvert de bonnes pratiques sur la mise en place des architectures scalables ainsi que les technologies innovantes dans le monde Cloud et Big Data.

Elle a renforcé mon souhait d’approfondir ces principes et de les pratiquer davantage au sein des entreprises qui émergent dans ce domaine.

Je vous encourage d’ailleurs vous aussi à vous intéresser à tous ces sujets qui ont gagné en maturité au fil des dernières années et qui commencent à se démocratiser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *