Accueil > Java EE > Certification Java: Retour d’expérience et conseils sur la préparation de l’examen

Certification Java: Retour d’expérience et conseils sur la préparation de l’examen

Dans la continuité de mon précédent billet consacré à l’intérêt de la certification Java OCPJP 6, cette publication est la première partie d’une série de trois billets blogs consacrés à la préparation de l’examen, contenant des conseils issus de mon expérience.

Dans cette première partie, je vais vous parler des supports d’apprentissage et de la marche à suivre que j’ai utilisés pour avancer efficacement.

Le meilleur moyen de bien réussir l’examen de certification est de lire intégralement le livre SCJP Sun ®  Certified Programmer for Java ™  6 Study Guide.

Ce livre parcourt et explique en 10 chapitres et un peu plus de 800 pages tous les objectifs et connaissances nécessaires pour réussir l’examen. Il s’adresse aux développeurs débutants comme confirmés, ayant des notions de Java et de POO : Ce n’est donc pas un livre d’apprentissage du Java.

Lire les 800 pages ne permet pas de devenir un expert en Java, mais plutôt d’être dans les meilleures conditions pour réussir l’examen. Même si certaines notions vous seront certainement familières, vous les appréhenderez différemment grâce à votre expérience. Pour ma part, la lecture du livre m’a permis de porter un regard nouveau sur mes développements et je suis convaincu d’être devenu un meilleur développeur.

Le livre est en anglais. Des bases en anglais sont donc indispensables, mais le niveau d’anglais utilisé dans cet ouvrage est abordable et les explications sont souvent accompagnées de schémas.

Quelques conseils concernant la lecture du livre

Le livre débute par une préface qui donne plusieurs informations sur le déroulement de l’examen. Elle fournit  par ailleurs de nombreux conseils utiles pour tirer pleinement partie de ce livre. De ce fait, même s’il peut être tentant de l’occulter pour rentrer dans le vif du sujet, je vous recommande de la lire avec attention.

La lecture des 2 premiers chapitres est peut-être l’étape la plus délicate de cette préparation pour les raisons qui suivent :

  • Ils font partie des plus longs à lire.
  • Ils contiennent plus de théorie que les autres chapitres et cela peut en devenir indigeste.
  • Il y a un nombre important de règles à assimiler, traitant notamment des fondamentaux du langage et de la POO.
  • Les tests en fin de chapitre (self tests) contiennent parfois des notions abordées plus loin dans le livre, il est donc possible de faire beaucoup de fautes dans les premiers exercices.

Malgré cela, il ne faut pas se décourager, même si les premiers résultats du self test ne sont pas bons. Il est important de comprendre l’origine de ses erreurs. Ainsi je vous conseille de bien identifier les paragraphes à l’origine de vos difficultés afin d’effectuer plusieurs relectures ultérieurement.
Enfin, apportez une attention particulière au chapitre 9, consacré aux threads. Ce chapitre a été pour moi le plus difficile à assimiler, car il contient énormément de nouvelles notions, surtout pour ceux qui n’ont pas l’habitude de travailler avec des threads (synchronized, wait/notify, join, etc.). C’est aussi le chapitre le plus technique : il faut comprendre et assimiler un grand nombre de comportements et de cas d’erreurs différents.

Pratiquer autant que possible

La lecture du livre et l’apprentissage des concepts qu’il aborde constituent déjà une bonne base de travail. Mais cela ne saurait être efficace sans une mise en pratique.  N’hésitez pas à coder, particulièrement les notions que vous estimez complexes ou qui nécessitent un travail de mémorisation supérieur. C’est une excellente façon de retenir la masse d’informations contenue dans le livre. Pour chaque chapitre, essayez d’imaginer et de développer plusieurs classes simples afin d’appliquer ce qui est expliqué.
Bien comprendre les règles est une chose, mais encore faut-il les retenir pour bien répondre aux questions de l’examen. Celui-ci exige une connaissance approfondie des API étudiées : Un gros travail de mémorisation est donc indispensable.

Par exemple, dans le chapitre 6 traitant notamment del’API java.io : on y apprend les différentes façons de créer, écrire et lire dans des répertoires/fichiers. Ces notions  ne sont pas très complexes, mais mémoriser toutes les classes, constructeurs et méthodes existantes sera bien plus difficile.

C’est pour cela que prendre le temps d’écrire, compiler et exécuter du code relatif aux APIs est important pour le retenir de façon durable.

S’entraîner avec des examens blancs

Une autre bonne méthode de préparation consiste à passer un maximum de tests blancs. Ces questionnaires sont proches de l’examen final sur le fond et la forme (questions à choix simple, à choix multiple, textes à trous, etc.)

S’entraîner avec ces tests est une phase importante de la préparation car ils vous permettront :

  • D’évaluer votre niveau et d’estimer vos chances de réussite à l’examen.
  • De vous adapter au format de l’examen et d’apprendre à bien traiter les différents types de questions
  • Connaître vos points faibles et apprendre de vos erreurs.

Où trouver ces examens blancs ? (Cette liste n’est pas exhaustive)

  1. Les questions situées à la fin de chaque chapitre du livre. Ces questions constituent un bon indicateur de compréhension du chapitre.
  2. Le livre est vendu avec un CD contenant deux examens blancs chronométrés de 72 questions.
  3. L’application ExamLab est une application disponible gratuitement sur Internet. Attention : Comme l’auteur du logiciel l’explique lui-même, le niveau des questions est bien plus élevé que celui de l’examen et vous risquez d’avoir des notes très en deçà des 61% requis.
  4. Il existe également des applications pour les possesseurs de téléphones Android (SCJP Champ, SCJPv1…).

Les examens blancs et les opportunités de faire des questionnaires sont assez nombreux, mais ils ne sont pas illimités. Il faut donc les utiliser avec parcimonie. Passer ces examens blancs alors que l’on n’est pas encore prêt à un intérêt assez limité. Il est préférable d’attendre le bon moment pour avoir une bonne idée de son niveau dans des conditions identiques à celles de l’examen final.

Dans la prochaine partie qui sera bientôt publiée, je donnerai quelques conseils d’organisation pendant la préparation de l’examen. Une bonne organisation est sans aucun doute le principal facteur de réussite de l’examen, je vous invite donc à repasser très prochainement pour la suite de ce billet.

Categories: Java EE Tags: , ,
  1. Amo
    13/06/2013 à 23:55 | #1

    Merci pour ce feedback, ca donne de bons élements pour se lancer dans cette épopée :)

  1. Pas encore de trackbacks


4 − = un