DevOpsDays Paris 2013 : Bilan d’une conférence réussie

Un peu plus d’un mois après le passage de DevOpsDays les 18 et 19 avril à Paris, il était temps pour moi de faire un petit bilan à froid de cette conférence. DevOpsDays a pour ambition de promouvoir le mouvement devops, dont le concept est de favoriser la collaboration des équipes de développement (Dev) et d’exploitation (Ops). Afin d’avoir plus de détails sur devops et sur mes attentes concernant cet événement, je vous invite à lire mon précédent billet.

Le courant DevOps est intimement lié à l’Agilité. Mes connaissances dans ce domaine se limitant seulement à quelques notions, je voyais les DevOpsDays comme une double opportunité : celle de découvrir le mouvement DevOps, mais aussi d’en apprendre plus sur les enjeux et les bienfaits des méthodologies agiles.

Lire la suite

Objet Direct accueille le Paris DevOps

Paris Devops se tenait mardi 4 juin dans les locaux d’Objet Direct. Cette nouvelle session a permis notamment d’aborder dans le cadre des meetups « l’approche DevOps », Puppet et l’intégration continue », « les limites de la virtualisation » et bien d’autres sujets. Brice Figureau a encore une fois pu réunir pour cet événement de nombreux passionnés du sujet. Toutes les infos sur http://parisdevops.fr/

À la recherche d’un outil de gestion des configurations ? On a testé Puppet, Chef et Ansible !

Dans l’optique d’un projet reposant sur une architecture comportant de nombreux servers, il était nécessaire de faire un état des logiciels de gestion des configurations pour savoir lequel utiliser. Trois des plus connus ont été sélectionnés pour faire partie de cette comparaison : l’incontournable Puppet, le challenger Chef et le petit nouveau Ansible.

À quoi sert un logiciel de gestion des configurations ?

L’objectif de ces logiciels est de maintenir une configuration identique sur différents serveurs/machines virtuelles.

Anciennement les ops géraient à la main les serveurs en assurant les mises à jour, changement de configuration, etc sur l’ensemble du parc informatique mais ce mode de fonctionnement à ses limites :

  • Il est difficile de s’assurer que la configuration de chaque machine soit parfaitement identique, un oubli est vite arrivé.
  • Le temps requis pour gérer les configurations croît de manière linéaire avec le nombre de machines gérées.
  • L’ajout d’une nouvelle machine peut prendre des heures le temps de reprendre la configuration d’une autre machine ayant un rôle similaire. Et c’est une tâche extrêmement fastidieuse/répétitive (augmentant d’autant le risque d’erreur).

Les logiciels de gestion des configurations vont donc s’occuper de ces tâches :

  • Besoin d’un nouveau front web ? On installe uniquement le système d’exploitation de base sans aucune configuration/logiciel puis on déclare cette machine dans notre logiciel de gestion des configurations en indiquant le « rôle » de cette machine. En 2 minutes nous obtenons un serveur parfaitement fonctionnel avec Apache, Tomcat, les modules requis, la configuration faite, etc !
  • Besoin de changer un paramètre sur un groupe de serveur ? Pas besoin de faire un script ssh complexe qui irait se connecter sur les différents serveurs pour effectuer ce paramétrage ! On déclare la modification dans l’outil de gestion des configurations et suivant la programmation de celui-ci, elle sera déployée sur tous les serveurs que vous lui avez indiqués. Et ceci bien sûr avec un reporting détaillé !
  • Une configuration erronée a été déployée sur certains serveurs et vous ne savez pas pourquoi ou quand cela a été fait ? Les gestionnaires de configuration permettent de retracer facilement l’historique des configurations appliquées à l’infrastructure. Plus besoin de tout tracer dans des documents, le fait d’utiliser ce type d’outil a comme bénéfice collatéral cette historisation automatique Lire la suite